Célébration des icônes de la musique : Salif Kéïta et Ami Koïta à Abidjan

Salif Kéïta et Ami Koïta
Salif Kéïta et Ami Koïta

La structure de production d’œuvres musicales et d’événementiel Canta productions célèbre les 29 et 31 décembre 2018, les icônes de la musique Africaine et .

Leurs œuvres de belle carrure ont fait danser et fredonner plus d’un fan à travers le monde entier. Ils ont aussi contribué à l’essor de musique Africaine. Quoi de plus normal que de les honorer. C’est dans cet élan que Canta productions décide porter haut Salif Kéïta et Ami Koïta.

Né dans une région où les albinos sont mal vus en raison des pouvoirs maléfiques qui leurs sont attribués, Salif Kéïta est descendant direct de Soundiata Kéïta, le fondateur de l’empire du Mali. Après les études il rêve de devenir instituteur mais est recalé pour cause de sa mauvaise vue. Il décide alors de devenir chanteur. En 1968, il va intégrer le groupe du Saxophoniste Tidiani Koné le « Raid band de  ». En 1973, il va rejoindre un autre groupe « les Ambassadeurs », groupe avec lequel il s’installe à . Salif Kéïta va poursuivre sur cette lancée en enregistrant son premier album Mandjou en 1978.

A lire aussi : Biens culturels ancestraux : 20 000 objets d’art ivoirien « irrégulièrement détenus à l’extérieur »

Après avoir enregistré deux disques Primpin et Tounkan en 1980 aux Etats Unis, il retourne à Bamako en 1984. Après  sa participation au festival de musiques métisses d’Angoulême en France, il s’installe à Montreuil. Il va enchaîner la sortie d’album et rencontrer de grands noms de la musique tels que et Youssou N’dour, , etc…

Aujourd’hui l’artiste âgé de 69 ans, enrichis de 50 ans de carrière a pris sa retraite et compte et se consacrer à la fondation qu’il créée dédiée aux personnes atteintes d’albinisme.

Ami Koïta n’est pas non plus en marge du succès. Née en 1952 à Djoliba dans une famille de griots, elle va être révélée au grand public en 1966 à l’occasion d’un concours de chant organisé pour recruter les chanteurs de l’ensemble instrumental nation du Mali. Elle intègre la formation à 17 et fait de nombreuses tournées avec elle au Mali et à l’étranger.

En 1978, elle décide de voler de ses propres ailes et sort une cassette. Les succès vont alors s’en suivre grandissants. Ami  Koïta a à son actif 15 albums de bonnes augures et couronnée de 30 ans de carrière.

Cet événement organisé en leur honneur sera sans nul doute une réussite. En effet, plusieurs artistes y ont été conviés. Des prestations se tiendront le samedi 29 décembre 2018, à la piscine du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire à partir de 20 heures et le 31 décembre 2018, au palais de la culture de Treichville à 15 heures.

Prince Beganssou

Personnalités liées avec l’article