Côte d’Ivoire: Va-t-on assister à l’arrestation d’autres opposants après Jacques Mangoua ?

les images des manifestations contre l’arrestation Jacques Mangoua dans le Gbêkê

Selon Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, les mois qui viennent risquent d’être difficiles pour les opposants en Côte d’Ivoire.

DES JOURS DIFFICILES POUR L’OPPOSITION…

Qu’on se le tienne pour dit. Qu’on ne se leurre point.
Ce qui s’est passé à Bouaké avec l’arrestation de Jacques Mangoua est un ballon d’essai.
Ils veulent tester la capacité de réaction du PDCI en cas d’arrestation d’un plus gros poisson que lui dans leur parti. Devinez qui c’est ce gros poisson.

LIRE AUSSI: El Hadj Mamadou Traore: « En votant le RHDP en 2020, ce serait prendre un billet payant pour l’enfer« 

L’arrestation de Diallo Mocktar du RACI n’est également pas fortuite.
C’est aussi un ballon d’essai.
Ils veulent tester la capacité de réaction des Soroistes en-cas d’arrestation d’un plus gros poisson au sein de leur galaxie. Devinez également qui c’est ce gros poisson.

A l’approche des échéances de 2020, ils veulent neutraliser, par des arrestations et des emprisonnements, des militants de l’opposition, toute l’opposition.

Ils veulent également instaurer un climat de peur et de terreur au sein de la population afin que la communauté internationale ait l’impression que tout va bien avec le silence qu’ils veulent imposer aux ivoiriens.

LIRE AUSSI: Bédié de retour à Abidjan: voici ses premiers mots à son arrivée

Savent-ils au moins que c’est dans les urnes que les ivoiriens exprimeront leur déception vis-à-vis d’eux ?
Savent-ils que c’est dans les urnes que les Ivoiriens prendront rendez-vous avec la liberté et la justice pour tous en votant contre eux?
Savent-ils que le silence des ivoiriens face à leurs dérives n’est pas synonyme d’acceptation de leur sort ?

Qu’on ne s’y trompe pas.
Les mois qui viennent risquent d’être difficiles pour les opposants de ce pays.
Ces mois risquent d’être également difficiles pour les Ivoiriens qui rendront régulièrement visite à leurs parents et amis dans les prisons du pays.

LIRE AUSSI: Guillaume Soro: « le jour où j’ai décidé de prendre les armes » (suite et fin)

Car les arrestations et les emprisonnements nous en connaîtront beaucoup.
Mais comme Dieu n’aime pas l’injustice et qu’il sait où et quand frapper pour mettre fin aux actions des injustes, des orgueilleux, des ingrats et des méprisants, il saura au moment opportun leur faire perdre le pouvoir.

Et la meilleure manière de le faire c’est de les faire battre aux urnes afin qu’ils se rendent compte que les ivoiriens ont marre d’eux,que les ivoiriens les vomissent.

Je souhaite de tout mon cœur que ce soit par les urnes qu’ils découvrent toute la laideur de leur gouvernance.
Inch-Allah ,il en sera ainsi.

Personnalités liées avec l’article