David Bli Blé : Après avoir annoncé la levée du mot d’ordre de grève puis son maintien, il fait encore une déclaration de levée sur la RTI

David Bli Blé de l'Iseppci
David Bli Blé de l'Iseppci

L’Intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (Iseppci) a organisé une assemblée générale pour maintenir son mot d’ordre de grève, ce dimanche 3 mars 2019, mais son premier responsable David Bli Blé sur qui pesait des soupçons d’arrangements de couloirs, a fait une déclaration contraire sur les ondes de la RTI.

La déclaration a été lue par son porte-parole David Bli Blé au journal télévisé de 20 heures de la télévision ivoirienne. Les élèves et les enseignants sont donc appelés à reprendre les cours dès demain lundi à 7 heures 30. Le porte-parole de L’Intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (Iseppci) David Bli Blé, après avoir annoncé la levée du mot d’ordre de grève puis son maintien l’a encore levée ce dimanche 3 mars 2019 à la surprise générale.

A travers une déclaration lue au journal télévisé de la RTI le porte-parole Bli Blé dit ceci : « (…) je voudrais inviter tous nos militants, tous les enseignants du primaire et du préscolaire à l’apaisement et au calme et à bien vouloir accepter la reprise des négociations. Cette reprise de négociation appelle de la part de tous les acteurs une totale sérénité. C’est pourquoi, au nom des organisations membres de l’Iseppci nous suspendons le mot d’ordre de grève ce dimanche 3 mars 2019 pour une période d’un mois.

A lire aussi : Grève des enseignants du primaire et du secondaire : La Cosefci, à l’origine de la grève, maintient son mot d’ordre, l’Iseppci désavouée

Ainsi le vendredi 5 avril 2019 une assemblée générale sera organisée à l’effet de faire le bilan des négociations et dégager les perspectives. J’invite donc tous les enseignants et les enseignantes du préscolaire à la reprise du travail le lundi 4 mars 2019 à 7 heures 30 sur toute l’étendue du territoire national ».

Rappelons que la même intersyndicale (Iseppci), s’était réunie en assemblée générale extraordinaire, le samedi 2 mars 2019, à Abidjan, et avait décidé du maintien de la grève, « jusqu’à nouvel ordre ».

En effet, l’Iseppci avait exigé les points qui suivent : « le maintien du mot de grève jusqu’à ce que le ministre de l’Education nationale donne un signal fort pour la suppression des cours de mercredi ; que le gouvernement donne un chronogramme officiel du cadre de discussions qui devraient s’étendre sur deux semaines au maximum. Après les deux semaines de discussions avec le gouvernement une AG devrait être convoquée pour la suite ».

En définitive cette grève a dévoilé un syndicaliste aux positions fluctuantes quand il est en face des autorités et quand il se trouve devant ses pairs en assemblée générale : David Bli Blé.

Karina Fofana