Déstabilisation du régime Ouattara par le « capitaine Koné » : EDS se dit nullement concernée

La plate-forme politique EDS informe qu’elle n’est nullement concernée, par la récente activité politique du 15 février 2020, à la place Trocadero, à Paris.

La plate-forme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) attachée à la paix et à la réconciliation, tient à informer tous les militants et sympathisants des partis politiques (AIRD, FPI, UNG, R2P, RPA-CI, NPR, etc.. ) et organisations qui la composent, ainsi que l’ensemble de la communauté nationale et internationale, qu’elle n’est nullement concernée de loin ou de près, par la récente activité politique qui aurait eu lieu ce week-end du samedi 15 février 2020, à la place du Trocadero, à Paris.

LIRE AUSSI: « Ouattara fait d’une pierre, trois coups ; il tente le sombrero politique depuis la France »

Elle n’y a de ce fait délégué, ni militant, ni responsable politique n’ayant par ailleurs, à aucun moment, été associée à l’organisation de ladite activité.

Aucune prise de parole en son nom n’y a été observée, ni même programmée.

Personnalités liées avec l’article