Donwahi aux militants RHDP de Gagnoa : « le Gôh n’est pas une région facile »

Le ministre Donwahi a investi les 69 délégués de la coordination régionale du du Gôh le 1er décembre 2019 à Gagnoa.

Officiellement, le Gôh compte 8 coordonnateurs régionaux, dont quatre associés, 13 coordonnateurs départementaux, dont sept associés, 33 coordonnateurs sous-préfectoraux, dont 17 associés, 16 coordonnateurs communaux, dont huit associés. Un des délégués décédés récemment n’a donc pu être investi, note-t-on.

« Vous pouvez compter sur le soutien et l’appui de la Nawa », a déclaré le ministre, s’adressant aux délégués, à qui il a recommandé d’œuvrer à rendre le RHDP fort dans le Gôh, afin de prouver à la Côte d’Ivoire entière que les stigmatisations des crises antérieures, constituent du passé pour les militants du parti présidentiel.

LIRE AUSSI: Affaire BHCI: le gouvernement ivoirien pourra sécuriser les épargnes des clients ?

Remettant au secrétaire permanent, la feuille de route de la coordination régionale, Alain-Richard Donwahi, membre du Conseil politique dudit parti, a expliqué qu’il s’agit des tâches à suivre pour que le RHDP puisse fonctionner normalement dans le Gôh, qui est une région « qui n’est pas facile, je dirais qui est une région difficile ».

LIRE AUSSI: Adjoumani: « Bédié doit remettre de l’eau dans son vin et revenir voir Ouattara, pour solliciter sa clémence et son pardon »

Le ministre Donwahi était accompagné de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre, chargée de l’autonomisation des femmes.

Personnalités liées avec l’article