Drogue en Côte d’Ivoire : « c’est Hamed Bakayoko qui est visé, mais il n’est pas la cible »

Claude Sahy Soumahoro revient sur l'affaire Hamed Bakayoko. Pour lui, cette campagne contre la Côte d'Ivoire vise un objectif, s'attaquer à Ouattara.

Depuis quelques jours, l'actualité politique nationale est agitée par un article semble-t-il issu des pérégrinations de deux journalistes en terres et publié dans le média VICE dont la toile s'est fait l'écho.

Loin de faire l'unanimité, cet article soulève des interrogations légitimes qui questionnent la déontologie du journaliste et la moralité de leurs auteurs. En effet, à l'analyse, l'article polémique révèle une éthique journalistique désastreuse fondée sur des accusations sans l' d'une preuve, des insinuations hors de propos et totalement étrangères à l'objet de l'enquête ou encore des jugements diffamants guidés par une volonté délibérée de nuire selon une rhétorique élaborée par des agents de dénigrement visant à écorner l'image de l'.

Non, la Côte d'Ivoire n'a pas un gouvernement corrompu, elle qui a gagné six points depuis 2012 à l'indice de perception de la (), preuve de l'implication active des pouvoirs publics dans la lutte contre ce fléau !

LIRE AUSSI: Attaque de Kafolo : 7 juin 2019, Bédié avait prévenu, « on fait venir des étrangers armés dans les villages sous le couvert de l'orpaillage »

Non, la Côte d'Ivoire n'exproprie pas ses habitants sans aucune compensation au profit d'intérêts étrangers, fussent-ils ceux du roi !

Non, la Côte d'Ivoire n'est pas un narco-Etat, elle qui n'a jamais figuré ni sur la liste des pays africains placés sous surveillance particulière du Narcotics Control Bureau, ni sur celle de la Drug Enforcement Agency () !

A la vérité, cette campagne ourdie contre la Côte d'Ivoire vise un objectif bien plus pernicieux, s'attaquer au leadership sous-régional impulsé par le président après moins de dix ans passés à la tête du pays.

LIRE AUSSI: Affaire Hamed Bakayako : la FIDHOP choquée du silence de Ouattara exige la démission du ministre de la défense

En clair, la Côte d'Ivoire est devenue l'un des centres d'affaires les plus attractifs d' par le dynamisme de son économie et la performance de ses résultats, mais également grâce aux importantes réformes structurelles qui ont été opérées afin de faciliter l'investissement privé et soutenir le développement d'activités innovantes. Ce qui suscite forcément des jalousies que manifeste la fourberie de déclarations tendancieuses.

A cinq mois de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020, après s'être attaqué sans succès à la prétendue impopularité du premier ministre Coulibaly, après s'être indûment réjoui de son état de santé et avoir envisagé des scénarisée aussi absurdes que fantaisistes, c'est aujourd'hui le tour de l'un des piliers de la République, le ministre d'Etat de faire les frais d'une cabale moribonde. C'est certes Hamed Bakayoko, l'un de nos valeureux combattants qui est visé, mais sachons qu'il n'est pas la cible. Soutenons-le. La cible, pour nos ennemis, c'est d'empêcher notre victoire à l'élection présidentielle.

LIRE AUSSI: Affaire cour africaine : 3 chefs d'État contactés pour une recherche de solution entre Ouattara et Soro

Fragiliser la solide équipe qui s'est construite durant des décennies autour du président de la République Alassane Ouattara, susciter des divisions et entretenir des antagonismes creux, telle semble être désormais la funeste ambition des mains obscures qui s'agitent et dont la face visible apparait sous le couvert d'investigations prétendument objectives.

Nul ne doute que dans les semaines à venir, de nouvelles cibles parmi les membres de l'équipe puissent comparaitre au tribunal de la diffamation et de l'infamie érigé par nos détracteurs en tribune de liquidation politique.

LIRE AUSSI: « Soro rentrera bientôt à Abidjan avec l'avion présidentiel de Ouattara »

Militants et militantes de la grande famille du rassemblement des houphouétistes, l'heure est à l'union et à la cohésion afin de préserver les acquis du travail acharné abattu depuis toutes ces années de labeur, en poursuivant la grande vision commune que nous avons pour notre beau pays, sans se tromper d'adversaire et sans tomber dans le piège du défaitisme.

Plus que jamais, avec le président Alassane Ouattara, resserrons les rangs autour de notre candidat, le premier ministre , pour notre victoire éclatante à l'élection présidentielle d'octobre 2020.

Covid-19 Sénégal : 27 cas importés sur 145 nouveaux cas, ce samedi 13 juin 2020

Covid-19 Iran: 2.410 nouveaux cas, pour un total de 184.955