ENA : Les concours professionnels et directs d’entrée en 2020 lancés

Une vraie corruption à l'ENA d'Abidjan
Une vraie corruption à l'ENA d'Abidjan

Le secrétaire général de l’Ecole nationale d’administration, , , a procédé, hier, au lancement des concours professionnels et directs de l’ENA, au cours d’une conférence de presse dans les locaux de cette école en charge de former les élites de l’administration ivoirienne.

Pour les futurs énarques, les concours sont ouverts et les inscriptions ont débuté, hier, jeudi 13 décembre, pour prendre fin le 31 janvier 2019 à 23h59 minutes. Le secrétaire général de l’ENA n’a pas manqué de préciser les dispositions juridiques pour l’organisation des concours.

Au niveau des concours professionnels, les conditions d’âge sont les mêmes, 50 ans au plus le 1er janvier 2019 pour le cycle supérieur, 45 ans au plus le 1er janvier 2019 pour le cycle moyen supérieur et les mêmes conditions pour le cycle moyen, c’est-à-dire 45 ans au plus le 1er janvier 2019. Seules les familles des caractères administratifs et juridiques et de gestion économique et financière sont autorisées aux concours professionnels.

Au niveau des concours directs, 18 ans au moins et de 41 ans au plus pour le cycle supérieur, 18 ans et 38 ans au plus pour le cycle moyen supérieur et 18 ans et de 33 ans au plus pour le cycle moyen…les diplômes requis pour le cycle supérieur, il faut être titulaire d’un diplôme de second cycle de l’enseignement supérieur ou d’un diplôme admis en équivalence.

« seuls les candidats retenus à l’issue de la présélection ont obligation de prendre part aux cours de préparation».

Cycle moyen supérieur être titulaire d’un diplôme de fin d’étude du premier cycle universitaire, d’un BTS, d’un diplôme universitaire de technologie ou d’un diplôme admis en équivalence. Et enfin pour le cycle moyen, être titulaire du Bac, du BT IU tout autre diplôme admis en équivalence. Il est enjoint à tous les candidats de justifier de la possession du Baccalauréat, tous les diplômes obtenus à l’étranger doivent obligatoirement faire l’objet d’une équivalence à la Direction de l’enseignement supérieur.

A lire aussi : Côte d’Ivoire concours de police : Quand l’État institue « un racket » officiel de 2 000 FCFA sur les candidats

Selon M. Koffi Matthieu, « les épreuves écrites d’admissibilité des concours directs comprennent une étape de présélection à l’issue de laquelle les candidats retenus suivront des cours de préparation ».  Cette étape, précise-t-il, « Vise à juguler le grand flux de candidats et de permettre une meilleure préparation des candidats. Pour cette année, chaque candidat devra déposer ses dossiers et faire sa visite médicale ». Aussi a-t-il indiqué que « seuls les candidats retenus à l’issue de la présélection ont obligation de prendre part aux cours de préparation».

En ce qui concerne les frais d’inscriptions au cours de préparation pour les candidats aux concours professionnels, ils s’élèvent à 50.000fr et les frais d’inscriptions au concours sont fixés à 45.000fr. Pour les concours directs, les frais d’inscription aux concours sont fixés à 26.500. Les frais de  participation aux cours de préparation sont de 30.000Fcfa.  « Les cours de préparation sont obligatoires pour tous les candidats aux concours directs. Seuls les candidats ayant pris part aux cours de préparation pourront prendre part à la deuxième étape » a ajouté Koffi Matthieu.

Il a mis en garde les fraudeurs qui donnent de faux espoirs aux candidats. « Seul le mérite est admis ici. Toutes les dispositions sont prises pour éviter les fraudes» a insisté le conférencier. Pour toute autre information, le site www.ena.ci.

Côte d’Ivoire : L’ex-chef de guerre Fofié Kouakou admis à l’ENA

Personnalités liées avec l’article