Enrôlement CNI : Kyria Doukouré répond aux enseignants du RDR

L’activiste proche du PDCI, Kyria Doukouré, réagit à la sortie médiatique des enseignants du RDR concernant le coût de l’enrôlement pour la CNI.

Il y a quelques jours, un ami attirait mon attention sur la sortie médiatique à venir des enseignants du RDR relativement au processus d’enrôlement en cours. Enfin me disais-je, le niveau du débat sera élevé et nous allons avoir matière à débattre en profondeur.

Hier, à la lecture des arguments développés, j’ai déchanté. Je n’ai jamais lu autant de puanteur, d’illettrisme en quelques lignes. Si c’est cela le niveau des enseignants de ce parti, je désespère d’avoir un jour un contradicteur.

Premier argument

« Le week-end, certaines personnes ont claqué au moins 20 mille dans les maquis et avec ces 20 mille FCFA, ils pouvaient payer leurs 5 000 FCFA pour 10 ans ».
Je vous assure que cet argument vient des enseignants du RDR. C’est-à-dire la crème de l’intelligentsia de ce parti. Qui sont ces Ivoiriens qui dépensent toutes les semaines 20 milles dans les endroits de joie et combien sont-ils ?

LIRE AUSSI : Saïd Penda :‎ « Ouattara, le bâtisseur, en 8 ans, de 22 ponts »

Selon les données gouvernementales consultables sur le site Internet du trésor, le taux de pauvreté en Côte d’Ivoire est de 46,3 %. C’est-à-dire que près de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté dans notre patrie émergente. C’est-à-dire qu’il y a la moitié de la population ivoirienne qui devra se priver de manger, de boire et de se déplacer pendant 10 jours pour avoir le prix d’achat de la carte d’identité. Voici des données objectives.

LIRE AUSSI : CNI : seulement 118 centres d’enrôlement en 2020 pour une carte payante, contre 11 000 en 2009 pour une carte gratuite

Je parle bien du prix d’achat et non du prix de revient qui lui, explose littéralement. Je reprends ce cas pratique lu quelque part. Un parent de Kahin Zarabaon dans l’ouest du pays qui veut renouveler sa CNI doit effectuer le déplacement jusqu’à Bangolo. Ce qui lui coûtera à moto 4 000 FCFA aller/retour. Puisqu’il devra dormir à l’hôtel pour faire le rang tôt le matin, il devra débourser pour une chambre d’hôtel 8 000 FCFA (la moins chère)

LIRE AUSSI : « Ce n’est pas Ouattara que vous handicaperez en n’allant pas faire vos CNI : c’est vous-même »

Il devra se nourrir durant ces deux jours à raison de 1 000 FCFA par jour. Ajoutons à cela le coût du timbre, 5 000 FCFA et 1 000 FCFA pour les frais d’impression. Sa carte nationale d’identité lui reviendra à 20 000 FCFA. C’est l’équivalant de 40 jours sans manger ni boire. Ce sont ces personnes qu’on soupçonnent de gaspiller 20 mille dans les maquis tous les week-ends ?

Deuxième argument

« Quand vous sortez avec une jeune fille, vous ne claquez pas moins de 20 mille, 30 mille FCFA. Et c’est pour deux heures de plaisir. On vous dit de payer 5 000 FCFA pour 10 ans, vous rechignez. » Je vais me garder d’être impolie. Quel mépris pour les femmes ! Qui sont ces filles qui offrent du plaisir tarifé ? Les filles des enseignants du RDR ? C’est une insulte grave envers l’honorabilité des femmes de ce pays et personne ne devrait soutenir une telle idiotie. Et dire que celui qui tient ces propos est Chef de cabinet de la ministre de l’éducation nationale. Même pipe, même tabac. Je préfère m’arrêter là pour éviter d’être désagréable.

Les articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article