Gon à Abengourou: « Le temps des ambitions personnelles est passé », un message à Marcel Amon-Tanoh ?

Gon chez le Roi d'Abengourou

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, était à Abengourou ce samedi 14 décembre 2019 pour une journée de soutien à Alassane Ouattara.

Le temps des querelles, des ambitions personnelles, des divisions, des violences, des rancunes, que le Président Félix Houphouët-Boigny appelait des mauvais sentiments et récriminations, est passé !

Rassemblons-nous avec détermination et unissons nos forces afin de consolider nos acquis et de poursuivre ensemble la dynamique de développement de la Côte d’Ivoire pour les générations présentes et futures.

LIRE AUSSI: Henri Konan Bédié: « notre meeting du 19 octobre 2019 à Yamoussoukro a fait perdre la sérénité au RHDP »

C’est ce que j’ai affirmé avec force et conviction, ce 14 décembre 2019 à Abengourou, à l’occasion de la journée d’hommage et de soutien des populations de l’Indénié au Président Alassane Ouattara qui mérite toute notre reconnaissance pour son leadership, sa force de travail, son amour à l’égard de la patrie et sa vision de rassemblement des filles et des fils de notre pays. Un président qui a su redonner à ce pays sa fierté et sa prospérité, redonner aux Ivoiriens leur dignité, ramener la paix et la sécurité que nous n’aurions jamais dû perdre ; un grand bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne.

J’ai également appelé au rassemblement et à la solidarité autour du Président Alassane Ouattara afin de lui permettre de poursuivre avec succès l’oeuvre de transformation de notre pays.

LIRE AUSSI: Soro à Abidjan : voici la date de son retour en Côte d’Ivoire

J’ai affirmé avec force, notre volonté d’ouvrir des horizons radieux pour notre pays. Oui, la Côte d’Ivoire avance et nous voulons poursuivre cet élan remarquable aux côtés du Président de la République. Jai relevé que le sentier vertueux sur lequel la Côte d’Ivoire est engagée en ce moment, avec le Président Alassane Ouattara, est absolument irréversible. Nous sommes là pour y veiller.

La Côte d’Ivoire ne connaîtra plus jamais ce qu’elle connu par le passé. J’ai dit aux Ivoiriens et aux Ivoiriennes de ne pas avoir peur!

Je leur ai proposé que, main dans la main, nous consolidions la paix et la cohésion sociale, que nous poursuivions sans compter, nos efforts pour bâtir notre pays, pour en faire un havre de paix et de solidarité agissante pour toutes ses filles et pour tous ses fils.

« Les élections de 2020, à l’instar de celles de 2015, seront libres, ouvertes et transparentes »

Amadou Gon Coulibaly

J’ai enfin exhorté les Majestés, les Rois et Chefs traditionnels, les Chefs religieux à user de leur grande autorité et de leurs prières pour que nous demeurions en toutes circonstances, des frères et des soeurs solidaires du destin de notre pays.

LIRE AUSSI: Transfert de la capitale à Yamoussoukro: « Ouattara manque de vision »

J’ai invité mes compatriotes à faire en sorte que nous conjurions ensemble, comme en 2015, et de manière définitive, tout spectre de violence et de crise que l’on tente de faire planer sur notre beau pays à chaque échéance électorale. Je leur ai dit que ça sufffit et que c’est terminé!

J’ai rappelé que le Président de la République a indiqué lui-même, que les élections de 2020, à l’instar de celles de 2015, seront libres, ouvertes et transparentes.

J’ai fait une mention spéciale à leurs Majestés NANAN BOA KOUASSI III, Roi de l’Indénié et NANAN AGNIBILE II, Roi du Djuablin.
Je les ai chaleureusement salués pour leur contribution positive et active à la préservation d’un climat de paix et de concorde dans cette région et de cohésion nationale dans le pays.

J’ai transmis à l’ensemble de la population, fortement mobilisée pour cet hommage, les salutations fraternelles du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara.

Personnalités liées avec l’article