« Guikahue et Boni-Claverie ne disent pas la vérité sur la gratuité de la CNI » Doumbia Major fait des révélations

Doumbia Major fait des révélations sur la gratuité de la CNI et le dialogue politique ivoirien. Selon le président du CPR, Guikahue ne dit pas la vérité.

Klebien Frédéric les gens ne vous disent pas la vérité sur ce qui s’est passé au dialogue : le ministre d’État Hamed Bakayoko a fait l’arbitrage du dialogue politique et le gouvernement et l’opposition sont convenus d’un rehaussement de la caution, dans une fourchette comprise entre 20 millions et 50 millions. C’est cela la proposition consensuelle arrêtée.

Au niveau du parrainage, nous sommes tombés d’accord sur le parrainage citoyen, en lieu et place du parrainage des élus. Le gouvernement est allé contre la proposition du RHDP et a adopté la proposition consensuelle pour éviter de pénaliser ceux qui n’étaient pas allés aux élections dernières.

LIRE AUSSI: Guikahué révèle : « ces cadres qui sont partis au RHDP veulent revenir ; beaucoup d’entre eux tapent à la porte du PDCI« 

Le gouvernement a accepté le principe du rabaissement du pourcentage pour le remboursement de la caution à 5% au lieu de 10%. Sur le découpage électoral, il y a eu convergence sur la question et la CEI doit prendre attache avec les partis pour définir avec eux les critères de découpage.

Le point de divergence c’est que le FPI et le PDCI veulent qu’on écrive « libération des prisonniers politiques » dans le document, qui a rapport avec l’écriture du code électoral. Nous avons dit qu’il faut écrire plutôt « criminels politiques » et « criminels de guerre ». Ils veulent qu’on écrive arrêt des poursuites pour délits d’opinion, nous avons dit que ceux dont ils parlent sont poursuivis pour tentative de coup d’État et qu’on ne peut pas écrire ça dans un rapport de travail sur le code électoral.

LIRE AUSSI: Affaire déstabilisation du régime Ouattara par le « capitaine Koné » : « pourquoi le RDR est étonné ? « 

Voici les points de divergences.

Guikahue et boni claverie ne disent pas la vérité : sur la gratuité de la CNI ce sont eux qui se sont opposés à la proposition faite par nous pour obtenir une gratuité des CNI pour nos compatriotes les plus pauvres. Ils ont refusé que les plus riches payent pour les plus pauvres, et ils ont refusé la contribution collective de 55 milliards que nous avons proposé, parce qu’au niveau de leur parti, ils disent que même si la caution est fixé à 1 milliard ils peuvent payer et en ce qui concerne la CNI ils ont les moyens de payer pour leurs militants.

LIRE AUSSI: Caution présidentielle: le PDCI à Ouattara, « notre pays n’a pas besoin de suivre les mauvais exemples en Afrique »

Notez bien: quand nous avons proposé le certificat de citoyenneté ainsi que le non cumul des mandats et fonctions, que nous avons demandé d’inscrire dans les incompatibilités, c’est la LMP et l’EDS ainsi que le PDCI qui s’y sont opposés. Pourquoi ne le disent-ils pas à leurs militants.

Je suis chaque fois choqué de voir que ces gens tiennent un autre discours devant les journalistes et devant leurs militants, quand ils sortent des instances de discussions.

Personnalités liées avec l’article