La Chine souhaite préserver le multilatéralisme en tant que défenseur de l’ordre international (MAE chinois) – Actualités 21/11/2020

avion

ACTUALITES , 21 (Yeclo avec Xinhua) — La a toujours plaidé en faveur d'un monde multipolaire et défendra fermement le système international avec les en son coeur, a déclaré vendredi le conseiller d'Etat et des Affaires étrangères .

Lors d'une conversation téléphonique avec le ministre français des Affaires étrangères , M. Wang a déclaré que cette année avait vu le développement des relations sino-françaises face aux difficultés entraînées par la pandémie de .

Le fait que le et le Emmanuel se soient parlés au téléphone à plusieurs reprises et aient récemment participé au troisième Forum de sur la Paix pour défendre conjointement le multilatéralisme et promouvoir la coopération internationale illustre pleinement la confiance mutuelle de haut niveau entre les deux dirigeants et la coopération stratégique globale de haut niveau entre les deux , a indiqué M. Wang.

Cela a également démontré la responsabilité de la Chine et de la , en tant que deux pays majeurs, pour relever conjointement les défis mondiaux, ce qui a eu un impact positif sur le monde.

La Chine est soulagée de voir qu'après un rebondissement, la situation épidémique du s'est améliorée, a noté M. Wang, exprimant la conviction que sous la direction de M. Macron, le gouvernement et le peuple français l'emporteraient sur l'épidémie.

La Chine a récemment remarqué l'appel lancé par M. Macron pour que l' européenne () adhère à son stratégique, ce qui reflète la tradition diplomatique d'indépendance de la France et est conforme aux intérêts fondamentaux et à long terme de l', a déclaré M. Wang.

La Chine a toujours prôné un monde multipolaire et soutenu l'Europe pour qu'elle reste indépendante et autonome en tant que pôle du monde, a lancé M. Wang, ajoutant que c'était là la pensée stratégique cohérente de la Chine.

La Chine et l'UE ont des systèmes sociaux différents, qui correspondent aux choix faits par les peuples des deux parties sur la base de leurs traditions historiques et culturelles uniques, a-t-il indiqué.

La France a été le premier grand pays occidental à établir des relations diplomatiques formelles avec la Chine et a une excellente compréhension des changements historiques de la Chine ainsi que de son processus de réforme et de développement, a rappelé M. Wang.

Le respect mutuel est crucial pour que les relations entre la Chine et la France puissent surmonter les difficultés et maintenir la dynamique du développement, a déclaré le diplomate chinois, notant que les deux parties devraient continuer à perpétuer cette tradition, à traiter leurs différences respectives de manière ouverte et inclusive, et à tenir compte des préoccupations légitimes de l'autre partie.

En tant que défenseur de l'ordre international actuel, la Chine soutiendra fermement le système international avec les Nations Unies en son centre et pratiquera les normes fondamentales des relations internationales conformément aux buts et principes de la Charte des Nations Unies, a assuré M. Wang.

La Chine a toujours suivi la voie du développement pacifique et a réalisé son propre développement grâce à une coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant avec d'autres pays, a-t-il souligné, ajoutant que la Chine avait inscrit dans sa Constitution son engagement en faveur du développement pacifique et continuerait à rechercher un développement pacifique.

Pour sa part, M. Le Drian a adressé ses remerciements les plus sincères à M. Xi pour sa participation au troisième Forum de Paris sur la Paix par liaison vidéo, ce qui témoigne de son ferme soutien à la France.

La France appré hautement la coopération antiépidémique entre les deux parties et est disposée à maintenir des contacts étroits à haut niveau avec la Chine afin d'approfondir une coopération mutuellement bénéfique dans divers domaines ; la France soutient également fermement le multilatéralisme et a toujours été convaincue que l'UE et la Chine devraient développer des relations amicales fondées sur les principes de respect et de confiance mutuels, a-t-il déclaré.

La partie française maintient que, quelle que soit l'évolution de la situation internationale, l'UE ne modifiera pas sa position sur l'autonomie stratégique, a-t-il ajouté.

Les deux parties ont convenu de renforcer la communication et la coordination, de préparer activement la prochaine étape d'échanges à haut niveau entre les deux parties, d'approfondir la coopération en matière d'énergie nucléaire civile, de continuer à se soutenir mutuellement et d'assurer le succès de la 15e réunion de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique dans la ville chinoise de Kunming (sud-ouest), ainsi que du Congrès mondial de la nature de l'Union internationale pour la conservation de la nature, qui se tiendra à , la troisième ville de France.

Les deux parties ont également échangé leurs points de vue sur l'avancement des négociations du traité d'investissement entre la Chine et l'UE. Les deux parties estiment qu'il est dans l'intérêt de la Chine et de l'UE d'accélérer l'achèvement des négociations, en acceptant de parvenir à un accord dès que possible par la voie de la consultation. Fin

Written by Yeclo avec Xinhua

Accusé d’avoir détourné l’argent de la campagne de Ouattara : Ahoua N’Doli saisit le procureur

Ouattara, une pluie de félicitation pour sa réélection : après l’ONU, autour de la Tunisie et de l’Egypte de féliciter ADO