Largatonvogo (Ferké) : Pris avec la tête d’un éleveur, il refuse de livrer son commanditaire

Interpellé avec un crâne humain à Largatonvogo
Interpellé avec un crâne humain à Largatonvogo

Crime crapuleux à . Un individu en possession d’un sac contenant une tête humaine a été arrêté par la gendarmerie de , le dimanche 4 novembre 2018 à Largatonvogo (site de l’usine sucrière de SUCAF Côte d’Ivoire de Ferké 2) village situé dans le département de

Un crime crapuleux a été commis à Largatonvogo, village de la sous-préfecture de Ferkessédougou. Le bourreau présumé avait pris soin d’emballer le crâne de Amadou Barry (la victime) dans un sac qui était commis à la surveillance du troupeau de bœufs de ses parents.

« comme j’avais besoin de crâne humain, c’est avec sa machette que j’ai coupé sa tête ». « Je ne peux pas dire qui m’a envoyé »

Le petit Barry était loin de s’imaginer ce qui arriverait en ce dimanche paisible. Après son acte, le criminel n’hésite pas à passer aux aveux : « J’étais en brousse, je l’ai vu venir et je lui ai demandé où il partait. Il a dit qu’il faisait brouter les bœufs ».

Et de poursuivre, « comme j’avais besoin de crâne humain, c’est avec sa machette que j’ai coupé sa tête ». « Je ne peux pas dire qui m’a envoyé », lâche-t-il. Après son forfait, le criminel présumé faisait des mains et des pieds pour vendre ‘’sa marchandise’’ encombrante (le crâne de Amadou Barry) à prix d’or.

A lire aussi : Mondoukou : Mystères autour d’un corps « blanc » rejeté par la mer

L’indélicat est alors coupé dans son élan car il est dénoncé à la brigade de gendarmerie qui était dans les encablures. Il est appréhendé dans le périmètre de la Sucrerie africaine de Cote d’Ivoire () de Ferké 2.

, commandant de la brigade de Ferkessédougou et ses éléments décident de remonter plus loin afin de retrouver le reste du corps du bouvier. Le reste a été découvert, enfoui dans une termitière à Largatonvogo. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie qui devrait logiquement remonter jusqu’au commanditaire.

Karina Fofana

Aminata Touré, employée au CHR d’Odienné : Récit d’un crime odieux

Personnalités liées avec l’article