Macron prévient les présidents africains : « un État qui demandera à l’armée française de ne plus être là, nous le quitterons »

Emmanuel Macron est revenu sur le sentiment anti-français qui s’est exprimé dans la sous-région, à l’occasion du sommet du G5-Sahel à Pau en France.

« A chaque fois qu’un État demandera à l’armée française de ne plus être là, nous le quitterons », a déclaré Emmanuel Macron.

LIRE AUSSI : Soro ne sera jamais arrêté ! Le mandat d’arrêt émis contre lui a pour seul but de l’empêcher de rentrer en Côte d’Ivoire pour être candidat en 2020

« Notre seul intérêt, c’est la lutte contre le terrorisme, la stabilité et la souveraineté des États où nous sommes présents … Donc, les discours que j’ai pu entendre ces dernières semaines sont indignes » a-t-il poursuivi, se réjouissant de ce qu’ils soient « combattus avec beaucoup de fermeté par les dirigeants de ces pays ».

Personnalités liées avec l’article