Me Messan Tompieu (avocat de Jacques Ehouo) : « A Angré, ils nous ont empêché de prendre part à la vérification »

Les résultats des élections couplées municipales et régionales du 13 octobre 2018 sont en cours. Des fraudes dans certaines circonscriptions sont de plus en plus relevées. Au , la tentative de fraude a consisté à substituer des PV sortis des urnes, à des PV fabriqués nuitamment dans une maison et introduis, sans autre forme de procès (en transférant des urnes du à Cocody), dans le circuit. , avocat de explique.

«Les représentants du candidat RHDP ont refusé de signer les Procès Verbaux (PV) , le faisant, ils ont oublié qu’il y a une liste d’émargement qu’ils avaient déjà signé. Dès la fermeture des bureaux de vote nous avons rassemblé tous les PV qui ont été remis à nos représentants des 152 bureaux de vote. Dès la réception des PV, nous avons constaté une différence net de 3005 voix.

Plateau : Fabrice Sawegnon aussi parle de « nombreuses irrégularités »

Nous avons appris les manigances qui avaient commencé à s’opérer nous nous sommes rendu à la CEI locale vu que c’est à ces lieux sue les urnes convoyées à la CEI locale où les deux représentants avaient disparus. Le premier, volontairemrnt et l’autre, a été forcé à de disparaître. Et, ce jusqu’à 4 heure de du matin. Subitement, le president de la CEI locale 2 avait réapparu. Nous avons échangé avec lui. Mais il nous a informé qu’il ne pouvait pas prendre de décision dans cette affaire et qu’on devait se référer à la CEI locale.

« Lorsque le logiciel est enfin arrivé, ils nous ont empêché de prendre part à la vérification. Pendant les résultats »

Rappelons qu’il y a deux étapes dans la vérification des résultats. Le président de la CEI locale 2 a refusé de faire la première vérification. Il a demandé à ce qu’on se rende directement à la CEI départementale. Nous l’avons suivi, il s’est arrêté devant une villa à la 9é tranche de cocody Angré. Il nous ont appris que c’était une CEI annexe. Chose que nous ignorions. Pour la vérification, nous avons attendu 2 heures de temps. Ils nous ont dit encore qu’ils attendaient un logiciel pour cette vérification.

Lorsque le logiciel est enfin arrivé, ils nous ont empêché de prendre part à la vérification. Pendant les résultats, nous avons appris que nous étions perdants. Particulièrement dans le centre de « la chambre de commerce  » font nous avons signé les PV et les autres partis aussi, les résultats ont totalement changé. Nous avons maintenant, 2.000 voix qui nous séparait avec , 400 voix pour leur candidats et 300 pour le nôtre ou 25 pour Ehouo et 60 voix pour eux. Pour nous ce n’est pas acceptable». Propos retranscrits par

Roxane Ouattara

Plateau : Pour la première fois, Jacques Ehouo, adversaire de Sawegnon, parle