Parti unifié, Siaka Ouattara (MFA) révèle : « Soro était présent lors de la signature de l’accord… »

Siaka Ouattara
Siaka Ouattara

Parti unifié révélations . Signataire de l’accord politique, en vue de la création du parti unifié du RHDP, pour le compte du Mouvement des forces d’avenir (), Siaka Ouattara révèle à DNews : « les présidents Ouattara, Bédié, Mabri, Soro, Séka et moi étions présents, lors de la signature de l’accord ».

Siaka Ouattara et des membres de la direction du MFA
Siaka Ouattara et des membres de la direction du MFA

Vous êtes signataire de l’accord politique, en vue de la création du parti unifié. Peut-on savoir dans quelles conditions cet accord politique a été signé à Yamoussoukro ? Quelle était l’atmosphère ?

C’était une ambiance de fraternité.

Qui y avait-il lors de cette signature ?

Il y avait le président , le président , le président , le président , le président et moi-même.

Henri Konan Bédié a dit que cet accord ne signe pas pour autant la mort de son parti, le . Qu’adviendra-t-il du MFA ?

Comme il l’a dit, nous sommes engagés nous-même, dire que nous sommes des partis houphouétistes, on s’est donné un nom RHDP. On s’est dit qu’une fois au sein du RHDP, aucun parti n’est dissous.

Aucun parti n’est dissous, cela veut-il dire que vous restez ensemble mais que chacun garde son autonomie, son identité ?

Non ce n’est pas ce que ça veut dire. Si chaque parti devait garder son autonomie, on ne parlerait pas d’unification. Du moment où on parle d’unification, c’est qu’on se retrouve dans un parti qu’on appelle RHDP prochainement.

« Anaky est le président membre fondateur, on n’a pas de relation personnelle mais s’il décide de venir en tant que militant la porte lui est ouverte parce qu’aujourd’hui, on veut l’union autour du MFA »

Alors que doit-on entendre au juste des affirmations de Bédié disant à ses militants que le parti unifié ne signifie aucunement la dissolution du PDCI ?

Aujourd’hui le parti au pouvoir, le et le PDCI sont les grands partis de la coalition. Quand on se dit houphouetiste, le PDCI est plus proche que les autres partis. Donc, si on prend le RHDP qui est le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix, ça inclue déjà le PDCI. Pour calmer les tendances, il faut expliquer comme il se doit.

Cela est toujours difficile à comprendre. Est-à-dire que vous acceptez de rester tous ensemble dans le RHDP et que certains vont abandonner leur identité, tandis que d’autres vont la garder ?

Ce n’est pas possible. Nous allons tous abandonner nos identités. Le président Bédié dit le RHDP ne signifie pas la mort du PDCI. On a dit après l’accord, on aura les congrès extraordinaires pour valider les statuts et règlements du parti unifié. Après cela, il y aura une période transitoire qui va de 12 à 18 mois. Pendant ce temps, on passe de processus en processus jusqu’à la formation du parti unifié.

« Le MFA aura un candidat qui ne sera autre que celui du RHDP »

Est-ce que vous aurez un candidat en 2020, dès lors que Henri Konan Bédié dit qu’il y aura un candidat RHDP, mais qui serait un membre actif du PDCI ?

Nous sommes dans une alliance qui est le RHDP, nous partons à un parti unifié, le MFA aura un candidat qui ne sera autre que celui du RHDP.

En clair, le RHDP naît, le MFA disparait ?

Tout a fait.

Dans ce cas, qu’est ce qui fait agiter le MFA ?

Dans un parti politique qui se veut grand, je pense que quand le leader n’est pas à la hauteur des choses, ça crée toujours de petits problèmes.

soutient qu’il demeure le président du MFA…

Oui, c’est parce qu’il n’est pas légaliste. Quand un bureau politique se prononce et que tu portes plainte et que la justice ivoirienne te déboute, je pense que tu n’as pas autre chose que de t’aligner.

C’est quoi le vrai problème au MFA aujourd’hui ?

Je pense qu’après le 2ème congrès il n’y aura plus de problème. Nous avons mis en place notre bureau et les choses commencent à avancer.

Allez-vous discuter avec Azoumana Moutayé ?

Depuis le congrès, la main est tendue. Les délégués ne font que nous appeler pour nous dire qu’ils demeurent à leur place. Nous ne sommes pas venus pour faire la chasse à l’homme. Lui Moutayé, la porte lui est ouverte.

Quelles sont vos relations avec Anaky Kobenan, le fondateur du parti ?

Il est le président membre fondateur, on n’a pas de relation personnelle mais s’il décide de venir en tant que militant la porte lui est ouverte parce qu’aujourd’hui, on veut l’union autour du MFA pour pouvoir contribuer favorablement au parti unifié.

Vous n’avez pas l’impression qu’au sein du parti unifié, les deux grands partis parlent exactement comme si les autres partis de la coalition n’existaient pas ?

Si c’était le cas, les deux auraient signé l’accord politique. Mais du moment où c’était élargi aux autres partis politiques, c’est que nous sommes sur le même pied d’égalité.

Propos retranscrits par Prince Beganssou

Moutayé sommé de saisir le gouvernement sur « l’illégalité » de l’élection de Siaka Ouattara

Personnalités liées avec l’article