Revue de la presse malgache du 11 septembre 2020

Voici la revue de la presse malgache du 11 septembre 2020 et les principales informations à la Une de la presse malgache parue ce vendredi :

MIDI MADAGASIKARA

Selon les dernières statistiques fournies par l', environ 100.000 salariés du secteur privé ont été mis au technique ou licenciés depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de à . Rapportés hier par le Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM), ces chiffres démontrent à quel point cette pandémie a impacté sur le secteur privé qui figure pourtant, parmi les éléments-clé de l'économie. « Ces 100.000 salariés représentent à eux-seuls, 17% de l'emploi à Madagascar », a précisé Rajaona, Président du GEM, dans le qu'il a prononcé durant la cérémonie de remise du pack dénommé « Firaisankinan'ny Orinasa », laquelle s'est déroulée hier, dans les locaux de la Chambre de Commerce et d'Industrie d'.

L'EXPRESS DE MADAGASCAR

Le énième vol de rapatriement des Malgaches bloqués à l'étranger a atterri à l'aéroport international d'Ivato, hier en début de soirée. Cette fois-ci, c'est autour des Malgaches qui ont été coincés pendant plusieurs mois en , de rentrer chez eux. Cent quatre vingt passagers ont débarqué de cet appareil de l'Air Madagascar, vers 18 heures 30, selon une source. Parmi eux se trouvaient des ressortissants malgaches mais aussi des ressortissants . Ils vont encore devoir attendre quatre jours avant de retrouver leurs familles. Après avoir passé les dispositifs sanitaires et terminé les procédures administratives à l'aéroport, ils ont rejoint des hôtels où ils seront confinés quatre jours, en attendant la sortie du résultat de leur test de dépistage de .

LIRE AUSSI: Demande d'invalidation de la candidature de Ouattara: le RHDP réagit, « cela montre que l'opposition fait confiance au Conseil Constitutionnel »

MADAGASCAR TRIBUNE

Alors que le débat sur la modification des textes régissant la lutte contre la à Madagascar bat son plein, une affaire plus sordide de corruption a été révélée récemment par un groupe international de journalistes d', partenaire de Transparency international. Il s'agit d'une affaire d'attribution douteuse de marché public de fourniture de passeports biométriques malgaches à une société belge. L'article révèle comment cette société a obtenu le contrat en 2006 qui a été renouvelé en 2013 pour une période de 10 ans. L'article en anglais, intitulé « Belgian Passport-Maker Paid Bribes to win Madagascar contract » indique que la société en question aurait obtenu le premier contrat en versant des paiements d'un montant de plus de 120 000 euros (soit 540 millions d'ariary) au secrétaire d'Etat en charge de la sécurité publique en 2006.

Written by Léo Gustave

Mamadou Traoré, cadre du GPS de Guillaume Soro

Religion musulmane et foi : « le vrai musulman c’est qui ? »

Adjoumani au personnel de la direction régionale de l’agriculture du Moronou : « vous avez tenu à rencontrer vos collaborateurs qui sont sur le terrain »