Sale temps pour Affi : Après Agnès Monnet, un autre responsable de la région de la Mé démissionne

Pascal Affi N'Guessan

Après la démission d’Agnès Monnet de son poste de secrétaire générale et porte-parole du FPI de Pascal Affi N’Guessan, c’est la démission du secrétaire national FPI de la Mé.

Un autre coup dure pour Pascal Affi N’Guessan. Ainsi pourrait-on dire. En effet, Léon-Henri Botchi Séka précédemment secrétaire national du FPI chargé de la région de la Mé vient de claquer la porte à Affi N’Guessan.

Dans un courrier de démission adressé au président du FPI en date du mardi 26 mars 2019 dont Ivoiresoir.net a eu copie, il dit ceci : « je viens par la présente vous informer de ma décision irrévocable de démissionner de mes fonctions de secrétaire national chargé de la région de la Mé, à compter de ce jour. Cette décision vient en soutien à la décision de Madame Agnès Monnet, ex-secrétaire général et porte-parole du FPI, inspiratrice de ma démarche politique. Veuillez agréer, camarade Président, l’expression de ma considération distinguée ».

A lire aussi : Lida attaque Affi : « Tu vas mourir comme Mangosuthu Buthelezi »

Botchi Séka dit adopter cette posture pour soutenir Agnès Monnet, inspiratrice de sa démarche politique. Notons que cette démission était attendue, puisque c’est un proche d’Agnès Monnet. La preuve, il a utilisé les mêmes expressions que cette dernière.

La question est de savoir quel sera son le nouveau point de chute. Va-t-il rejoindre l’aile dure du FPI constituée du couple Laurent Gbagbo et Adou ou va-t-il, à l’instar de nombreux cadres comme Michel Amani N’Guessan, observer le mutisme ? Attendons de voir.

Karina Fofana

Personnalités liées avec l’article