Un proche de Soro à propos de Tidjane Thiam : « bientôt, une information judiciaire sera ouverte contre lui, si »

Sia KAMBOU / AFP)

La déclaration de Tidjane Thiam a suscité l'ire des partisans d'Alassane Ouattara. Ces derniers considèrent cette déclaration comme une insulte à leur « président ». Une analyse de Mamadou Traoré.

Le 9 décembre 2203, Tidjane Thiam a déclaré qu'il n'est pas pour des solutions dont on ne voit jamais la portée. Cette déclaration a été interprétée par les partisans d'Alassane Ouattara comme une critique des politiques économiques du gouvernement.

Face à ces attaques, a déclaré qu'il ne se laissera pas intimider. Il a également affirmé qu'il continuera à défendre ses idées, même si elles ne plaisent pas au pouvoir.

Ci-dessous le commentaire de Mamadou Traoré, conseiller de :

Tidiane Thiam a dit qu'il est un ingénieur et non un économiste. Il dit qu'il a dit qu'il n'est pas pour des solutions dont on ne voit jamais la portée. Cela a fait mal à nos gars du RHDP qui ont considéré cette sortie comme une insulte à leur président.
D'où la sortie d'Amadou Coulibaly, dit Ams, de et de Mamadou Touré contre lui.

Sinon, bientôt, une information judiciaire sera ouverte contre lui

Mamadou Traoré

Le conseil que je voudrais donner à Thiam est le suivant. Qu'il commence à prendre attache avec le « vié per  » qui est le Président Macron. Sinon, bientôt, une information judiciaire sera ouverte contre lui. Il sera poursuivi par la justice. Ensuite, il sera condamné à une peine de prison pour invalider son éventuelle candidature en 2025.

LIRE AUSSI: BCEAO : appel à la vigilance face à la circulation de faux billets dans les structures de transfert d'argent

Sur quoi pourrait-il être poursuivi ? Me demandera-t-on ? Il pourrait être poursuivi sur une affaire de désobéissance civile en 2020 car nous avons vent d'une conversation téléphonique compromettante entre lui et Bédié pendant la période de la désobéissance civile.

LIRE AUSSI: Affaire Ingénieur – Economiste : Cissé Bacongo répond à Tidjane Thiam : « On n'est pas même chose »

Ils pourraient utiliser cela contre lui pour invalider sa candidature. Un peu comme ils l'ont fait avec Guillaume Soro. S'il est le protégé et le candidat de Macron en 2025 comme le dit la rumeur, qu'il commence déjà à actionner son réseau macronique. Un peu comme il l'a fait pour rentrer au pays. Sinon, il pourrait voir sa candidature invalidée.

Written by Mohammed Ouattara

CAN 2023 : l’église Harris apporte son soutien spirituel

Tidjane Thiam, l’outsider qui bouleverse la scène politique ivoirienne et qui dérange