UNICEF: voici le nombre d’enfants tués ou mutilés dans les zones de conflit en 2018

3.758 cartables ont été disposés le dimanche 8 septembre, l’ pour dénoncer le décès des enfants dans les zones de conflits en 2018.

Selon le rapport annuel du Secrétaire général pour l’année 2019 sur les enfants et les conflits armés, plus de 12.000 enfants ont été tués ou mutilés dans les zones de conflit l’année dernière, le nombre le plus élevé depuis que les Nations Unies surveillent et dénoncent cette grave violation.

Dans les conflits en cours en , en , en , au , en , au et dans bien d’autres pays, les enfants paient le prix le plus lourd de la guerre. L’utilisation de frappes aériennes, de mines antipersonnel, d’obus de mortier, d’engins explosifs improvisés, d’attaques à la roquette, d’armes à sous-munitions, de tirs d’artillerie est à l’origine de la grande majorité des victimes dans les conflits armés.

A LIRE AUSSI : UNICEF sondage: un quart des jeunes ivoiriens victimes d’harcèlement en ligne

«Les progrès remarquables réalisés pour les enfants au cours des 30 dernières années montrent clairement ce que nous pouvons faire si nous mobilisons la volonté politique de donner la priorité aux enfants», a indiqué la Directrice exécutive de l’UNICEF, .

A LIRE AUSSI : Université de Côte d’Ivoire: « Où va l’argent des inscriptions en lignes », s’interroge Alain Lobognon?

Ce message de l’UNICEF envers les dirigeants des pays, vient en période de rentrée scolaire pour de nombreux enfants dans le monde et en prélude à l’Assemblée générale annuelle des Nations Unies.