Crise au MFA : Sérieux risque d’affrontements à Bondoukou (Communiqué)

La tenue d’un congrès extraordinaire par une dissidence du , à , le 25 mars 2018 risque d’aboutir sur de sérieux affrontements et une grave crise au MFA.

Nous délégués régionaux, départementaux et secrétaires de section, avons appris des informations à travers les réseaux sociaux, par SMS et appels téléphoniques que la dissidence projette la tenue d’un congrès extraordinaire du MFA à Bondoukou le 25 mars 2018.

Une forfaiture de la part des dissidents

Cette manœuvre de la part des dissidents est une forfaiture qui met en mal la cohésion et le bon fonctionnement du MFA. Pendant que tout le s’emploie à rassembler le MFAet que la constitution de la troisième république de notre beau pays met fin au coup d’Etat, nous jugeons inopportune la tenue de ce congrès non convoqué par la haute Direction que préside le ministre Azoumana Moutayé, Président statutaire du MFA conformément aux dispositions de nos textes.

Nous disons non, non et non à cette façon de faire qui n’honore guère les règles des partis politiques. Nous demandons, compte tenu de son caractère illégal, au regard de nos textes et de la loi (confère l’ordonnance n° 3507 du 27 octobre 2017) que les autorités administratives de la région de Bondoukou interdisent purement et simplement la tenue de cette rencontre inqualifiable.

Soutien et engagement au Ministre

Nous réaffirmons notre soutien et notre engagement au Ministre Azoumana Moutayé, Président statutaire du MFA et restons à l’écoute de ses instructions pour faire barrage à cette forfaiture qui est de trop. Pour cela, nous prenons les membres du RHDP et la communauté internationale à témoins face à cet acte ignoble.

Nous invitons tous nos camarades Délégués et militants de base à effectuer massivement le déplacement à Bondoukou pour mettre fin à ce désordre. Nous les rassurons que des moyens seront mis à leur disposition pour effectuer le déplacement.
Tous à Bondoukou le 25 mars 2018 pour empêcher par tous les moyens cette forfaiture.
Pour la Coordination des Délégués
Le Porte parole GOSSAN Clément