Dernière heure / Kemi Seba expulsé vers le Bénin par les autorités ivoiriennes

Kemi Seba expulsé de la Côte d'Ivoire le mercredi 26 mars 2019

expulsé de la Côte d’Ivoire dans la nuit de ce mercredi 26 mars 2019. L’information est confirmée par l’équipe de l’activiste.

« La nouvelle vient de tomber: Kemi Seba vient d’être mis dans un avion en direction du aux alentours de 20h40 sur . Son proche collaborateur vient d’être relâché », le communiqué est signé du « Bureau International ».

Quelques heures auparavant, l’activiste anti- s’était rendu à la où était détenu son collaborateur et des activistes ivoiriens arrêtés dans la journée, par des policiers en civil, alors qu’ils sortaient d’une réunion. C’est de la qu’il a été directement conduit à l’aéroport, pour être mis dans le premier avion en direction de Cotonou où il réside depuis quelques mois.

A lire aussi. Kemi Seba à Abidjan : Ce qu’il est venu faire

« Nous avons reçu des ordres », ont simplement commenté les policiers chargés de l’escorte. Ni la présidence ivoirienne d’, ni le ministère de l’Intérieur de , ni le ministère des Affaires étrangères de Marcel Amon-Tanoh n’a communiqué sur cette expulsion d’un citoyen africain issu de l’espace Cedeao.

« Nous sommes venus mobiliser la population sur les questions relatives à la souveraineté. Tous les mois de l’année, notre ONG Agence Panafricaine organise une démarche bicéphale, des séries d’actions sociales. On a notamment lancé une campagne nationale de micro crédit sans intérêt auprès de familles précarisées à Cotonou et à Calavi au Benin grâce à l’aide de frère comme Nicolas Anelka et à l’aide de personnes qui travaillent avec lui. Et, il y a la version politique, chaque mois, nous mobilisons au Burkina Faso, au Niger et au Bénin, les populations sur les questions relatives au néocolonialisme. On dit toujours que pour que notre peuple puisse s’en sortir, il faut être présent sur le terrain de la justice sociale. Il faut être aussi capable de sensibiliser le plus possibles les nôtres sur le manque de souveraineté de nos pays », avait-il confié à Ivoiresoir qui l’avait rencontré dimanche, quelques heures après son arrivée à Abidjan.

Elvire Ahonon