Exclusif / Enrôlement au Plateau : Un « Gros bras » de Sawegnon arrêté, il tentait de faire enrôler des électeurs

Les élections municipales au s’annoncent serrées et le phénomène du convoyage d’électeurs a atteint  un pic depuis le lancement du recensement électoral. Un nom revient souvent : qui avait juré de « gagner de gré ou de force ». Enrôlement au Plateau.

Candidat aux élections municipales dans la commune du Plateau, Fabrice Sawegnon a vu l’un de ses proches être arrêté par Les forces de l’ordre ce jeudi 21 juin 2018. Sur les raisons de cette situation, nos sources font savoir que le mis en cause, l’un de ses gardes du corps (à droite sur l’image), connu au Plateau sous le nom d’, a perturbé les opérations d’enrôlement sur la liste électorale, dans la commune dirigée par Noel Akossi Bendjo (PDCI).

De fait, accompagné ce matin de plusieurs autres « gros bras », le proche du candidat indépendant déclaré, a tenté de faire entrer de force plusieurs électeurs potentiels de Sawegnon, dans la file établie par les personnes désireuses de se faire enroler.

A lire aussi. PDCI-RDA : un proche de Fabrice Sawegnon perturbe une réunion de Guikahué, la JPDCI condamne

Cette volonté d’accéder aux agents de la Commission électorale indépendante () sans respecter le rang a été mal vue par les personnes qui patientaient là. Ainsi, s’en se sont suivi des échauffourées au terme desquelles desquelles le collaborateur de Fabrice Sawegnon a été interpellé par les agents du .

La-liste-jugée-frauduleuse-interceptée-par-les-services-du-maire-sortant-
La-liste-jugée-frauduleuse-interceptée-par-les-services-du-maire-sortant-

Ce n’est pas la première fois qu’un proche du patron du groupe Voodoo revient dans des incidents liés au processus électoral. La semaine dernière, le délégué communal du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) avait ouvertement accusé, preuves à l’appui, certains de ses proches, d’avoir tenté d’inscrire sans autre forme de procès, des individus à la commission électorale locale.

« Le sieur Sawegnon, représentant le préfet d’Abidjan dans la commission électorale se permet d’appeler lea société Albatros, en charge des agents Morpho (valises et tablettes) pour transmettre des noms de personnes, au nom soi disant, du préfet, pour être recrutés, en vue de controler tous les lieux de vote »

En effet, le 13 juin 2018, face à la presse, Angoua Yeboua Angoua avait révélé « la circonscription électorale du Plateau compte huit lieux de votes, 154 bureaux de vote pour 69 000 électeurs. Si la mise en place de la CEI N02 n’appelle pas de commentaire particulier, ce qui soulève des interrogations et reste encore incompréhensible, c’est le fait que la commission électorale centrale ait procédé à de nouvelles élections. Cela a conduit à mettre à la tête de cette dernière le représentant du RDR. C’est un Hold up savamment orchestré qui nous interpelle ».

« Grosse fraude »

Angoua avait été plus précis en citant des noms. « Le sieur Touré Kassoume, partisan de Fabrice Sawegnon, représentant le préfet d’Abidjan dans la commission électorale locale, se permet d’appeler la société Albatros, en charge des agents Morpho (valises et tablettes) pour transmettre des noms de personnes, au nom soi disant, du préfet, pour être recrutés, en vue de contrôler tous les lieux de vote. De ce fait, nous nous interrogeons sur a crédibilité du processus et nous avons raison de croire qu’une grosse fraude se prépare dans le cadre de la révision de la liste électorale au Plateau ».

Au moins trois candidats importants sont en lice pour les municipales au Plateau. Outre le maire sortant , candidat du PDCI et Fabrice Sawegnon candidat indépendant, Ouattara Dramane dit OD, cadre du RDR, est bien parti pour remporter l’investiture de ce parti. Les municipales au Plateau s’annoncent vraiment disputées.

Prince Beganssou

Municipales au Plateau : « Une grosse fraude se prépare »