Migration Irrégulière : L’OIM lance une campagne de sensibilisation à Abidjan, Bouaké, Daloa et Korhogo

La cérémonie de lancement officiel de la campagne d’information et de sensibilisation sur la migration irrégulière en Côte d’Ivoire s’est déroulée le vendredi 17 août 2018 à -plateau. Migration Irrégulière .

, directeur de cabinet du ministère de l’Intégration Africaine et des ivoiriens de l’extérieur et de , de l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) pour le compte de la Côte d’Ivoire initiateur du projet étaient présents à cette cérémonie. « La migration irrégulière n’est pas forcément liée à un manque de moyen financier. La preuve, 80% des personnes candidates à la migration irrégulière avaient un emploi décent en Côte d’Ivoire avant d’entamer ce parcours.

« Nous avons identifié 4500 ivoiriens dans le monde entier qui sont en situation irrégulières »

Cérémonie de lancement de la campagne de sensibilisation sur la migration irrégulière en Côte d’Ivoire le 17 août 2018 à Abidjan

La majorité d’entre eux avait un salaire supérieur ou égal à 100 000 FCFA. Donc, au-delà du smic en Côte d’Ivoire qui est de 65 000 FCFA. Le besoin essentiel de la jeunesse est donc essentiellement un besoin d’information et de sensibilisation sur les dangers de cette randonnée», a signifié Alassane Diamouténé Zié. Poursuivant, le directeur a mis un accent particulier sur les mesures prises par le gouvernement pour ramener volontairement tous ceux qui désirent rentrer au pays pour une éventuelle reconstruction. « Nous avons identifié 4500 ivoiriens dans le monde entier qui sont en situation irrégulières.

A lire aussi : Ex-candidat à l’immigration clandestine : « Le chemin pour partir est difficile, mais celui du retour est encore plus dur »

Nous avons pu faire venir 3000 personnes dont 91 mineurs. 64 personnes arrivent encore ce soir à partir de 22 heures en provenance de la Lybie. Les ivoiriens doivent comprendre que le voyage obéit à des règles » a-t-il clamé. Pour sa part, Jacobo Carbonari a fait savoir que cette campagne vise à apporter un appui au gouvernement ivoirien afin de sensibiliser la population aux risques inhérents à la migration irrégulière. « Notre objectif, est d’atteindre 10 000 candidats potentiels à l’immigration clandestine. Les zones comme , , et Abidjan ont été choisi à dessein pour piloter ce projet. Ce sont des zones de transits et de départ de migrants », s’est-il exprimé. Selon lui, la majorité des points focaux pour piloter ce projet sont des ex candidats à la migration irrégulière que L’OIM a contribué à ramener en Côte d’Ivoire.

Financé par l’ambassade de l’ en Côte d’ivoire, le projet de campagne d’information et de sensibilisation sur la migration irrégulière est à sa deuxième phase, la première a constitué à la formation de plus de 54 journalistes et 121 acteurs de la société civile dans les zones pilotes. Organe du système des L’OIM œuvre pour aider à assurer la gestion humaine et ordonnée les migrations. Ainsi, aide à promouvoir la coopération internationale sur les questions migratoires.

Roxane Ouattara

Lutte contre le chômage : « Voici les 10 commandements du jeune en quête d’emploi » (ASK)