Enregistrement secret : voici l’intégralité de la déclaration de Soro au comité de direction du RDR

, … Lors d’un comité de direction du , a commenté « l’actualité politique de ces dernières semaines ». Un commentaire qui a fuité dans un enregistrement vidéo que s’est procuré IvoireSoir.net

« L’actualité politique, ces dernières semaines, a bien montré le trouble qu’il y a sur la question du RHDP, du parti unifié. Je pense qu’il faut que nous ayons un cadre formel pour examiner cette question de façon approfondie. Parce que telles que les choses se présentent, il y a le sentiment bien réel que le RDR court, coûte que coûte, derrière le parti unifié et les autres temporisent. Or ce sont les autres qui, normalement, devraient courir derrière le RDR pour un parti unifié. »

Quand Soro cite Gbagbo

« Je me rappelle qu’en 1990, quand les quatre partis d’opposition, dits de la gauche démocratique avaient souhaité le parti unifié, un des leaders () avait dit : « ce sont les rivières qui coulent vers le fleuve. Et non l’inverse. »

Si aujourd’hui, une idée aussi pertinente, efficace et belle comme le parti unifié est lancée et que certains rechignent peut-être est-ce parce que nous ne sommes pas considérés comme le fleuve vers lequel les rivières doivent naturellement couler. Peut-être alors faudrait-il que le RDR travaille davantage pour être ce fleuve où les rivières ont envie de se déverser. »

« Le spectacle politique n’est pas bon »

« J’aimerais discuter de cette idée avec les plus hauts responsables du parti. Parce que le spectacle politique qui a été donné n’est pas bon, d’autant plus que c’est nous qui sommes au pouvoir et que c’est nous qui gouvernons. Quand nous gouvernons, ce n’est pas bon que les autres soient  en embuscade et tiennent des propos qui peuvent être désobligeants. »

« C’est nous qui devons maintenir la cohésion, c’est nous qui devons faire en sorte de maintenir dans le pays la tranquillité. Il faut que nous fassions en sorte que le pays vive, se stabilise, se développe, d’autant plus l’un de nos slogans de campagne c’était : « Vivre ensemble « . Je souhaite que nous puissions œuvrer dans le sens du vivre ensemble, avec tout le monde. Madame la Présidente, j’ai quelques propositions dans ce sens et je souhaiterais être reçu par vous pour pouvoir en discuter. Merci. »