Parti unifié : Voici les points d’accords et de désaccords

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, entretiennent désormais des relations tantôt chaudes, tantôt froides

Après près de deux mois d’inactivité, le comité de haut niveau du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix () en vue du parti unifié a relancé ses travaux, les lundi 5 et mardi 6 mars 2018.

C’est le siège du Rassemblement des républicains (, parti présidentiel) qui a été préféré à celui du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI d’), où certains militants sont encore hostiles au projet du parti unifié. Plus de deux heures d’horloge, c’est la durée de cette quatrième rencontre.

Duncan et Gon Coulibaly aux manettes

La rencontre présidée par le vice-président Daniel Kablan Duncan et co-présidée par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a affiché complet quant à la représentativité des premiers responsables des partis membres. En effet, le PDCI était représenté par le coordonnateur de son secrétariat exécutif , ainsi que par les vice-présidents du parti que sont Gaston Ouassenan Koné et .

Quant au RDR, c’est le gotha de la direction qui était présent amené par la secrétaire générale . L’on notait la présence d’Ibrahim et d’.

A lire : Guikahué dézingue encore le parti unifié

L’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) était représenté par son président Albert Toikeusse Mabri, le Mouvement des forces d’avenir (MFA) par son président et l’UPCI  par Me , son président.

Listes communes RHDP pour les sénatoriales

Rien n’a filtré de cette rencontre de haut niveau. Un communiqué final  est attendu. Cependant de source proche des discussions, il ressort que les les partis membres du RHDP ont décidé de présenter des listes communes RHDP, en vue des futures élections sénatoriales. Les discussions butent toujours sur la forme que doit prendre le futur parti unifié et surtout sur l’opportunité de sa création. En attendant, la rencontre Bédié et Ouattara, annoncée par des journaux proches des deux hommes, n’a toujours pas pu se tenir. La crise entre les deux hommes semble se poursuivre, même s’ils semblent aller à l’apaisement, au moins le temps des sénatoriales, sans grands enjeux.

« Nous allons rendre compte à nos mandants », a déclaré à la presse, au terme du deuxième jour, Daniel Kablan Duncan.

Elvire Ahonon

A lire aussi : Nouveau Sénat, Bacongo se mélange les pinceaux, ASK le recadre