2020 en Côte d’Ivoire: voilà pourquoi Soro a peur et accuse Ouattara

Pour , « la Côte d’Ivoire risque à nouveau de brûler » en 2020 parce qu’Alassane Ouattara, selon lui a fait main basse sur la nouvelle .

« Je ne sais pas d’où vient cette arrogance, l’arrogance qui se saisit actuellement à Abidjan. En 2009 on a discuté, il a fallu une CEI consensuelle, équitable et transparence, j’ai été Premier ministre je suis témoin, on a fait asseoir Ggbagbo, on a fait asseoir Bédié on a fait asseoir tout le monde, on a discuté, maintenant c’est votre tour, vous dites que c’est bouclé, c’est fini. Pourquoi on est arrogant comme ça, je ne sais pas d’où vient cette arrogance » a déclaré Guillaume Soro.

LIRE AUSSI: Akossi Bendjo sur la nouvelle CEI: « aller aux élections dans ces conditions serait un suicide collectif »

Oui, mon pays, la Côte d’Ivoire risque à nouveau de brûler parce que le Président Ouattara, au mépris de l’histoire institutionnelle de notre nation, a décidé de s’octroyer le contrôle absolu de la Commission Electorale, dans laquelle il a essentiellement et unilatéralement nommé des membres et des obligés de son parti et de son régime ! Faisant fi d’une condamnation de la Cour Africaine des droits de l’Homme et des Peuples en date du 18 novembre 2016, le régime Ouattara fonce en effet tête baissée vers une énorme mascarade électorale en 2020, en piétinant les principes d’équité, de transparence, de confiance et de compétence qui doivent présider à toute organisation électorale dans nos jeunes démocraties.

Personnalités liées avec l’article