A Daoukro Bédié salue le « miraculé » Ouassénan

Rentré au pays, le mercredi 21 novembre 2018, après plusieurs jours de soins en , le Gl , vice-président du , était à , vendredi, pour dire merci à , président du .

Selon Le Nouveau Réveil, c’est par un « Mais, comme tu as rajeuni ! », qu’Henri Konan Bédié a salué le « miraculé » Gaston Ouassénan Koné, qui était accompagné de son épouse. Celui-ci s’est littéralement jeté dans les bras du président de son parti pour des accolades très chaleureuses, précise le journal.

Il a rendu grâce à Dieu qui lui permet de vivre ces instants après l’acte de méchanceté que lui ont fait vivre des hommes. Et traduit ensuite toute sa reconnaissance au président de son parti pour l’assistance dont il a été l’objet. Bédié lui a ainsi souhaité la bienvenue.

A lire aussi : A Daoukro, Banny, Bombet et Ouassénan préparent la riposte de Bédié

Et lui a demandé de reprendre de plein droit la tâche là où il l’a laissée. Recommandation à laquelle le Gl Ouassenan s’est empressé de répondre favorablement en rassurant son hôte de marque de son entière disponibilité et de son engagement ferme à ses côtés pour le rayonnement du PDCI-RDA du président .

Plusieurs indiscrétions font état d’un empoisonnement dont a été victime l’ancien ministre de la sécurité de Bédié, lors de funérailles d’un ancien maire à Korhogo, début octobre, où il était allé représenter le président du PDCI. Tout de suite, celui-ci a pris en charge son évacuation à Paris, en vue d’un traitement plus soutenu. Rentré, Ouassénan n’a ni confirmé, ni infirmé son empoisonnement.

Ouassénan Koné victime d’empoisonnement ? « La volonté de Dieu a modifié le plan des hommes »

Personnalités liées avec l’article