Accord sur le Brexit : les dirigeants de l’UE inquiets des menaces britanniques

Ursula von der Leyen
Ursula von der Leyen

Ursula von der Leyen s'est dite « très préoccupée » de l'intention affichée par Londres de ne plus respecter l'accord sur le Brexit.

« Très préoccupée par les annonces du gouvernement sur son intention d'enfreindre l'Accord de retrait. Cela violerait le droit international et saperait la confiance. Pacta sunt servanda (« les accords doivent être respectés », en latin) = le fondement de relations futures prospères », a-t-elle tweeté.

En écho, le , , a rappelé que l'accord sur le « a été conclu et ratifié par les deux parties, il doit être pleinement appliqué », jugeant « inacceptable » sur qu'on puisse violer le droit international.

Ces mises en garde surviennent après que le gouvernement britannique a annoncé un peu plus tôt dans la journée qu'il déposerait au Parlement un projet de loi révisant en partie les engagements pris dans le cadre de cet accord conclu le 24 janvier dernier.

LIRE AUSSI: Le candidat Mamadou Koulibaly annonce la légalisation de la polygamie en Côte d'Ivoire.

Ce projet de loi sur le marché intérieur britannique est supposé protéger les emplois et les affaires en après la fin de la transition prévue au 31 décembre prochain. Mais selon la , le texte prévoit de réviser en partie les engagements de , dont le protocole sur l' du Nord qui vise à éviter le retour d'une frontière physique sur l'île irlandaise.

Written by Romuald Kwame

Kakou Guikahué à Ouattara : « le Stade FHB est trop petit pour l’investiture de Bédié »

Visite d’État dans le Moronou : le Président Ouattara à Bongouanou