Adjoumani après une audience avec Roch Kaboré : « Des milliers d’animaux sont envoyés en Côte d’Ivoire pour la consommation humaine »

Le Président du Faso, SEM , a reçu en audience ce mardi 27 aout 2018, au palais présidentiel, une forte délégation ivoirienne conduite par le Ministre , Ministre des Ressources Animales et Halieutiques qui avait également à ses côtés son homologue Burkinabé des Ressources Animales et Halieutiques, le Ministre .

Le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani est arrivé à ce lundi dans le cadre du lancement de la première édition du Salon du sur invitation de son collègue et du Gouvernement Burkinabè qui ont bien voulu faire honneur à la Côte d’Ivoire en acceptant que lui confiant le parrainage de cette cérémonie.

Profitant de cette occasion, le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a salué les bons rapports qui existent entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire favorisant une excellente coopération dans le domaine des ressources animales et halieutiques.

A lire aussi : Grève du 12 novembre : Ce que les vétérinaires et agronomes reprochent à Adjoumani et à Sangafowa

« Nous avons également parlé de la coopération qui existe entre nos deux pays et surtout en ce qui concerne le secteur de l’élevage pour lequel nous sommes là. Nous saluons à juste titre les rapports de fraternité et d’amitié qui unissent nos deux pays et la symbiose qui existe entre mon collègue le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques du Burkina et moi-même. Nous avons des coopérations dans plusieurs domaines d’activités concernant l’élevage et les ressources halieutiques. Ce sont des milliers d’animaux qui sont envoyés en CI pour la consommation humaine. Il en est de même aussi des échanges que nous faisons dans le domaine halieutique où nous avons fait parvenir des alevins en vue de soutenir la pisciculture au Burkina Faso.

Donc c’est dire que nos relations vont bon train. La preuve je suis ici pour parrainer ce salon qui est une grande première au Burkina Faso. » a déclaré le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani au terme d’un entretien qui a duré près de 20 minutes.

Sercom

Côte d’Ivoire : Et pendant ce temps, « quel résultat probant en matière de ressources animales ? »

Personnalités liées avec l’article