Affaire tabouret RHDP: Djédjé Bagnon « il n’y a pas de pression, arrêter de porter des jugement sans fondement contre les cadres qui rejoignent le RHDP

Djédjé Bagnon

, président de la cellule de réflexion pour le développement du Goh, a dénoncé, le 24 mai 2019, les préjugés portés contre le .

« II s’agit de prise de position erronée », a soutenu M. Bagnon, lors d’un échange avec la presse, en marge d’une cérémonie de remise de vivres aux musulmans, par  son institution.

“Pourquoi lorsqu’il s’agit d’adhésion au RHDP, le citoyen lambda soutient qu’il y a eu menace ou un fusil sous la tempe de la part des dirigeants de la coalition présidentielle, alors que ces mêmes personnes parlent de conviction, lorsque que des cadres quittent leurs partis d’origine pour adhérer au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (), ou au () par exemple”, s’est-il interrogé.

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire – Morou Ouattara, ancien chef rebelle, devant le juge : voici les faits qui lui sont reprochés

Prenant le cas du vice-président du PDCI, Kouadio Ahoussou Jeannot, qui vient d’annoncer son adhésion au RHDP, M. Djédjé parle de « jugement politiquement peu élégant ».

Salue le choix Ahoussou d’adhérer au RHDP

Selon lui, l’actuel président du Sénat qui a occupé de hautes fonctions politiques dans le pays depuis bientôt 30 ans, a suffisamment de « recul politique » pour effectuer cette démarche par « conviction », que d’opérer ce choix après des « menaces ou chantages quelconques ».

Hyppolite Djédjé Bagnon salue le choix du président Ahoussou d’adhérer au RHDP, et se félicite d’une telle décision qui contribue à poursuivre l’œuvre de « construction » du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, .

Personnalités liées avec l’article