Bruno Koné : « le site du 43ème BIMA n’a pas été vendu »

Bruno Koné, ministre ivoirien de la Construction, a démenti le lundi 13 janvier 2020 la rumeur relative à la mise en vente du site du 43ème BIMA.

Selon les informations qui circulent, le président Alassane Ouattara aurait octroyé un titre foncier de vente lors de la visite d’Emmanuel Macron en Côte d’Ivoire en décembre dernier.

Rumeur démentie le lundi 13 janvier 2020 par le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme (MCLU), lors de la Tribune du Patriote, quotidien ivoirien d’informations générales.

« Ce site est toujours la propriété de la Côte d’Ivoire car il relève du domaine public et ne peut être vendu à aucun privé », a-t-il révélé avant de présenter les priorités de son département pour 2020.

LIRE AUSSI: Siandou Fofana depuis Séguéla : « le RHDP doit gagner pour « assurer » la paix à la Côte d’Ivoire »

Pour 2020, le ministère entend mettre en place des procédures et réaliser des actions concourant à un développement plus harmonieux des villes. Il compte également renforcer la valeur juridique des actes délivrés (permis de construire et arrêté de concession définitive en particulier) et vulgariser les textes et procédures concernés.

43ème BIMA

La facilitation des démarches effectuées par les usagers des services, la relance durable du programme de logements sociaux et la mise en place des mécanismes efficaces et pérennes de soutien au logement social figurent dans l’agenda des priorités évoquées par le ministre Koné Bruno en qualité d’invité de ladite Tribune.

LIRE AUSSI : Pourquoi Gbagbo porte plainte contre Rachèle Depri-Crasso, la soeur d’Hanny Tchelley ?

Tout cela en vue de faciliter l’accès à un logement décent à un prix abordable et permettre aux concitoyens de vivre dans un cadre plus sain et plus agréable, précise-t-il.

Pour ce faire, le ministre de la construction a invité les professionnels du secteur et en particulier les collaborateurs du ministère à plus de rigueur dans l’exercice de leurs métiers respectifs et au respect scrupuleux des règles et textes qui les régissent.

LIRE AUSSI: Bictogo : « mes rapports avec le Premier ministre sont au beau fixe ». La Lettre du Continent ment donc ? Va-t-il porter plainte ?

Koné Bruno a engagé les acteurs de la chaine foncière (Conservation foncière, le Cadastre, etc) à une meilleure collaboration et à plus de célérité dans le traitement des dossiers.

Aux concitoyens, il a recommandé le respect strict de la règlementation en vigueur et plus de civisme, en particulier dans le rapport avec le domaine public de l’Etat qui fait l’objet d’une occupation anarchique, et qui est la cause principale de la pollution visuelle.

Personnalités liées avec l’article