La Deutsche Welle Akademie en Côte d’Ivoire pour « promouvoir l’accès à l’information »

La (Académie de la Voix de l’Allemagne) représentée par et Lea Nandzik, a organisé une table ronde à la Konrad-Adenauer-Stiftung (Cocody), le mardi 3 juillet 2018. Une rencontre au cours de laquelle a voulu s’imprégner des conditions de travail des journalistes en Côte d’Ivoire et voir dans quelle mesure leur institution pourrait les soutenir. Conditions travail journalistes Côte d’Ivoire.

Avec pour objectif général l’obtention des informations sur l’environnement de la presse en Côte d’Ivoire, sur ses besoins en général et ceux des journalistes en particulier, la Deutsche Welle Akademie vise obtenir d’éventuels contacts avec les responsables des médias locaux pour d’éventuelles coopérations concernant l’engagement de la Deutsche Welle Akademie en Côte d’Ivoire à partir de 2019.

« Nous sommes d’abord ici, pour comprendre  ce qui est du journalisme en Côte d’Ivoire et savoir comment les médias fonctionnent »

A lire aussi : « L’émergence ivoirienne ne peut réussir que si le développement atteint chaque individu » (Konrad-Adenauer-Stiftung)

Elena Ern Responsable de mission de la DW Akademie
Elena Ern Responsable de mission de la DW Akademie

« Nous sommes d’abord ici, pour comprendre  ce qui est du journalisme en Côte d’Ivoire et savoir comment les médias fonctionnent. Nous en tant qu’organisation, notre but n’est pas seulement de travailler avec les journalistes, mais de promouvoir l’accès à l’information. Nous cherchons également des possibilités créatives », a dit Elena Ern aux responsables de média présents.

Parlant de l’évolution digitale elle s’est interrogée : «  Je me demande si vous vous êtes préparés à l’évolution parce que le journalisme a tellement changé que ce ne sont pas seulement les journalistes qui ont l’information, il, y a aussi les bloggeurs. En théorie tout le monde peut publier mais je crois que le journaliste est plus important que jamais ».

« La politisation empêche qu’on parle de ce qui est vraiment important »

« Les différentes couleurs de la presse font un peu sourire. Parce qu’au début, on a parlé d’impartialité. Mais la politisation empêche qu’on parle de ce qui est vraiment important », a-t-elle poursuivi.

Rappelons que Deutsche Welle Akademie a pour objectifs spécifiques, avoir une idée précise de l’environnement médiatique ivoirien et des besoins pour le développement de la presse et du journalisme. De plus, elle veut créer des contacts avec des journalistes ivoiriens. De ce fait, la cible de la rencontre était les journalistes de la télévision, de la radio, de la presse écrite et en ligne, ainsi que les blogueurs.

Prince Beganssou

« L’émergence ivoirienne ne peut réussir que si le développement atteint chaque individu » (Konrad-Adenauer-Stiftung)

Personnalités liées avec l’article