Duncan et Ouattara : le film d’un divorce

Depuis le jeudi 27 février 2020, Daniel Kablan Duncan, a déposé sa lettre de démission sur la table du président Alassane Ouattara.

C'est le jeudi 27 février 2020 que , fondateur du mouvement dissident «  », a déposé sa lettre de démission du poste de vice-président de la République. Pour que cet homme accommodant et sans histoire en arrive à ce clash, c'est que celui que l'on présente comme le faire-valoir de Ouattara a certainement avalé des couleuvres, trois ans d'exercice plus tard.

Après moult concertations qui ont avorté, c'est le mercredi 8 juillet, jour du décès du Premier ministre Amadou , que a choisi pour accepter de signer cette démission. Et c'est le lundi 13 juillet, presque une semaine plus tard, que le communiqué officiel de cette démission est rendu public.

LIRE AUSSI: Après la démission de Duncan, un proche du pouvoir écrit au Président

Bizarrement en plein deuil national. Pour justifier la mise à l'écart de Duncan des cérémonies d'hommage à Gon Coulibaly. En noire en particulier, c'est généralement durant les funérailles que les protagonistes de conflits, souvent inextricables, scellent la paix.

LIRE AUSSI: « Ça chauffe au RHDP, alors que le chef du gouvernement n'est pas encore enterré »

Les obsèques d' font ainsi hélas! exception à la règle. Au lieu d'aider à régler ce divorce annoncé entre deux personnalités qui ont plus de trente ans de compagnonnage, elles ont plutôt attisé le différend. Et Ouattara indique la sortie à Duncan. Celui-ci part, apparemment soulagé, en n'étant plus (!?) «  de la tête aux pieds ».

Written by Ferro Bally

avion

Bonjour, Afrique du 14 juillet 2020

avion

LEAD La Chine publie un article exposant les problèmes de droits de l’homme de plus en plus graves aux Etats-Unis – Actualités 14/07/2020