Elections partielles : Confusion à Grand-Bassam, Moulot dénonce des fraudes

Jean-Louis Moulot

C’est la confusion à , à l’issue des élections partielles du dimanche 16 décembre 2018. Alors que certains de ses partisans avaient fait circulé des messages réclamant sa victoire, le candidat du , Jean-Louis Moulot a publié un communiqué dans lequel il impute des violences et des fraudes à son adversaire du , . Ci-dessous le communiqué.

À l’issue du scrutin du 13 octobre, nous avons connu une succession d’événements qui ont semé la désolation à Grand Bassam et ont jeté l’opprobe sur notre ville. Pour rappel, le Préfet et ses collaborateurs ont été séquestrés, la place de l’Abissa souillée, le Roi des N’Zima humilié. Toutes choses qui ont notamment conduit la Chambre administrative de la Cour Suprême à ordonner la reprise de l’élection municipale à Grand-Bassam.

A lire aussi. Grand-Bassam : Le RHDP en renfort pour Jean-Louis Moulot

 Comme décidé, ce 16 décembre a donc vu la reprise de cette élection municipale. Débutée sans difficultés majeures et sous très haute surveillance policière, cette journée à été marquée par une vague d’interpellations consécutifs à des faits graves.

Ces interpellations ont concerné d’une part des faits liés à des fraudes sur les votes, et d’autre part, des actes de violence sans précédents, posés une fois encore par des partisans du candidat Ezaley, maire sortant, avec l’appui de renforts extérieurs à la ville, notamment du Plateau.

Mon équipe et moi dénonçons avec la plus grande fermeté tous ces actes de nature à discréditer ce scrutin et à donner, une fois encore, de notre ville, une image déplorable.

Nous adressons nos vœux de prompt rétablissement aux blessés, témoignons toute notre compassion à tous les superviseurs, à nos représentants et à nos électeurs pour les conséquences malheureuses de ces incidents violents. Nous exprimons notre solidarité aux journalistes, dont ceux de la RTI qui ont été agressés par les partisans du candidat du PDCI RDA.

 Nous réitérons notre entière confiance aux forces de l’ordre pour leurs interventions qui visent à rétablir l’ordre et à ramener le calme àGrand-Bassam. Nous invitons les populations à garder leur calme et à nepas répondre aux incitations à la violence.

Jean-Louis Moulot

Personnalités liées avec l’article