Guinée: 15% des revenus miniers pour lutter contre la pauvreté

Ibrahima Kassory Fofana

Selon le Premier ministre guinéen Ibrahima Kassory Fofana son gouvernement entend mettre en oeuvre des projets de développement en zones de grande pauvreté.

Sur initiative du président guinéen Alpha Condé, désormais 15% des revenus miniers seront affectés au financement des collectivités locales, avec une prévision de financement de plus de 700 milliards de francs guinéens (73,6 millions de dollars) alloués à l’entreprenariat des jeunes et des femmes, a fait savoir M. Fofana.

Pour ce faire, a-t-il indiqué, dans les 342 communes urbaines et rurales de la Guinée, sont prévus plus de 700 projets qui toucheront plus de 40% des populations guinéennes, soit cinq millions de personnes, dont des jeunes et des femmes.Avec l’application de mesures rigoureuses de gestion efficace et transparente des ressources publiques, au service d’une transformation structurelle de l’économie guinéenne, le gouvernement compte rehausser le niveau de mobilisation des ressources internes de 13,5% à 20%, conformément au recommandations d’Addis Abeba sur le financement du développement.

A LIRE AUSSI : Aboisso : le pisteur simule son braquage de 28 millions FCFA et finit en prison

Avec la mise en place d’une politique de construction de logements sociaux, le gouvernement lancera cette année un premier volet d’édification de 5.000 logements pour un montant total mobilisé de 25 milliards de francs guinéens (2,6 millions de dollars).

Dans le cadre d’une autre initiative dans l’optique de promouvoir l’entreprenariat et l’épanouissement des couches vulnérables, il est prévu la mobilisation de 300 millions de dollars grâce à l’apport des institutions comme la (), la Société financière internationale (), l’ (), le (), la () et l’ ().

A LIRE AUSSI : Démission de Cheick Sako, ministre guinéen de la Justice

Malgré de nombreux défis relatifs aux multiples demandes des populations en termes de développement, le Premier ministre a noté que la volonté du chef de l’Etat guinéen est de changer l’image du pays, dans une dynamique de développement socio-économique durable. »Les chantiers porteurs de croissance me donnent l’espoir que la Guinée s’en sortira avec une amélioration continue des conditions de vie des populations », a déclaré le Premier ministre, avant d’inviter les acteurs politiques et ceux de la société civile au dialogue social.

Personnalités liées avec l’article