Haute autorité pour la bonne gouvernance : Amadou Gon a-t-il déclaré son patrimoine ?

Amadou Gon
Amadou Gon

Le premier ministre a animé une conférence de presse, le lundi 17 septembre 2018 à la Primature, autour du thème : « Le social au cœur de l’action gouvernementale ». Une phrase qu’il a prononcée suite à l’interpellation faite par un journaliste sur le refus de certains membres du gouvernement de déclarer leurs patrimoines, laisse planer des doutes sur sa propre déclaration de patrimoine.

« Quand on est nommé ministre, on a trois mois pour déclarer son patrimoine. Tous les membres du gouvernement sortant ont déclaré leur patrimoine. Pour le nouveau gouvernement, nous allons vérifier et je sais qu’ils le feront », confiait le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, lors de sa conférence de presse en date du lundi 17 septembre 2018.

Cette posture est inquiétante. Le « nouveau gouvernement » dont parle le premier ministre n’est pas aussi nouveau que cela. Pour les plus anciens, il avait été formé en janvier 2017 avant celui d’août 2018.

Tableau général de déclaration des patrimoines
Tableau général de déclaration des patrimoines

En août 2018, la () avait annoncé que 4 présidents d’institutions et personnalités ayant rang de présidents d’institutions sur 15, 15 sur 80 membres du gouvernement et personnalités ayant rang de ministres ou secrétaires d’Etat, 1 sur 9 membres du conseil constitutionnel, 839 sur 1477 personnalités élues et sénateurs, 4 sur 12 gouverneurs de districts et vice-gouverneurs de districts, 82 sur 638 magistrats et 639 sur 4560 personnes exerçant de hautes fonctions dans l’administration publique n’ont pas fait la déclaration de leurs patrimoines.

Au moment où la HABG faisait cette déclaration, elle visait le gouvernement formé en janvier 2017 à qui elle avait fixé une sorte d’ultimatum qui expirait le 30 juin 2018. La question est : qui sont les quatre présidents d’institution et personnalités ayant ce rang, que le rapport épingle ?

« Ce n’est pas la première fois que je viens déclarer mon patrimoine »

Nous avons fait nos recherches. La dernière personnalité (président d’institution) à déclarer ses bien fut , président du Sénat. « Je suis venu accomplir mon devoir en tant que président du Sénat. Le Sénat est une institution qui produit des lois que nous devons être les premiers à respecter. Ce n’est pas la première fois que je viens déclarer mon patrimoine. Je l’ai déjà fait en tant que président du Conseil régional », faisait remarquer Ahoussou-Kouadio, le vendredi 24 août 2018 dans les locaux de l’institution.

A lire aussi : Rapport accablant de l’UE : Qui est Jean-François Valette, le diplomate français par qui le malheur de Ouattara arrive

Avant lui, Théophile N’Doli Ahoua, Inspecteur général d’Etat avait déclaré son patrimoine devant la HABG. C’était le 25 juin 2018. Début janvier 2018, peu après sa prise de fonction, N’Golo Coulibaly a déclaré son patrimoine devant sa propre institution. Idem pour le président de la cour suprême et le président de l’assemblée nationale Guillaume Soro. En décembre 2017, Charles Koffi Diby avait fait le sien.

De fait, le président Alassane Ouattara a été le premier à le faire. La Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG) communique habituellement sur les personnalités qui déclarent leur patrimoine. Seulement voilà. Aucune trace de la déclaration de patrimoine d’au moins trois présidents d’institution, tous issus du RDR : le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, Henriette Diabaté la grande chancelière et Adama Tounkara, le grand médiateur.

Si jusque-là, aucune communication n’a été faite sur la déclaration de patrimoine du premier ministre, chef du gouvernement, détenteur des portefeuilles de l’économie, des finances, doit-on croire qu’il ne l’a pas fait ? Pour quelle raison, alors qu’une communication a été faite autour de la déclaration de patrimoine du président de la république, la HABG ne devrait-elle pas communiquer sur celle du premier ministre ?

Pourquoi ne retrouve-t-on pas trace d’une quelconque déclaration de patrimoine de Gon, même quand il était secrétaire général de la présidence (rang de président d’institution) ? Certes, une source proche de la primature rappelle qu’en tant que chef du gouvernement, le premier ministre ne peut pas n’avoir pas déclaré son patrimoine, insistant sur le fait que rien n’oblige la HABG à communiquer sur la déclaration des hautes personnalités, mais cela pose davantage de problèmes sur la transparence que souhaite présenter le gouvernement.

Il est donc souhaitable que les services de la HABG rendent publique la liste des personnalités qui ont déclaré leurs patrimoines chez elle et peut-être passe à la phase de répression contre les « rebelles » à la loi.

Emmanuel Gautier

Côte d’Ivoire : 15 ministres, 4 présidents d’institutions, 82 magistrats refusent de déclarer leurs patrimoines