Intégration régionale : Ally Coulibaly dévoile ses projets pour 2020

Le ministre Ally Coulibaly a dévoilé, le vendredi 17 janvier 2020, ses projets prioritaires pour l’année 2020 en matière d’intégration régionale.

Recevant les vœux de nouvel an de ses collaborateurs, le ministre a annoncé la poursuite de la mise en œuvre du dossier sur l’accord de partenariat économique intermédiaire qui permet l’accès des produits africains sur les marchés européens.

Relativement aux ivoiriens de l’extérieur, il a précisé qu’il reste à mettre en œuvre les mécanismes à identifier pour rationaliser les capitaux des compatriotes en détresse.

«En 2020, nous poursuivrons notre actions d’assistance à nos compatriotes en détresse. Dans le même temps, nous allons poursuivre nos efforts en faveur de nos jeunes qui sollicitent notre concours pour la réalisation de leurs projets», a étayé le ministre.

LIRE AUSSI: Claudy Siar répond aux critiques des pro-Ouattara après sa publication sur le garçon trouvé mort dans le train d’atterrissage

A cet effet, il a précisé que 200 ivoiriens de l’extérieur amorçant leur retour ont été orientés vers la direction générale des ivoiriens de l’extérieur.

De même, les migrants de retour ont bénéficié du programme de réinsertion avec l’appui de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), 702 migrants ont été réintégrés dans des projets individuels et 1010 dans des projets collectifs et communautaire dans le cadre du Fonds fiduciaire de l’Union européenne mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

LIRE AUSSI: PNUD – Police ivoirienne: un partenariat qui pèse 20 milliards

En terme de développement d’un pôle régional, il a mis en exergue la poursuivre de la réalisation du projet du port sec de Ferkessédougou.

Tout en félicitant l’ensemble de ses collaborateurs et partenaires pour les résultats obtenus en 2019,  le ministre les a encouragés à redoubler d’efforts pour 2020, dans la cohésion, la complicité et la fraternité afin d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement.

LIRE AUSSI: Makosso à propos du déguerpissement d’Adjouffou : « Ouattara a entièrement raison »

Au nom du personnel, Marie Laure Bob a plaidé auprès du ministre pour la promotion des agents, des formations pour le renforcement des capacités, l’acquisition des locaux pour le personnel (…).

Personnalités liées avec l’article