Le pro-Soro, Mamadou Traoré sur la mort de IB: « c’est bel et bien le Chef de l’État en personne qui a donné l’ordre »

Mamadou Traoré s’est de nouveau s’exprimer sur les circonstances de la mort du sergent chef IB, ami et compagnon de lutte de .

Guillaume Soro, sans vouloir rentrer dans la polémique, a tout simplement dit, lors de son interview d’hier, que le jour où IB mourrait, il n’était pas au pays. Il n’est donc pas celui là qui a pris une arme pour l’abattre. Et ses pourfendeur de dire qu’il était celui qui a donné les ordres parce qu’il était en ce moment le Ministre de la défense.

LIRE AUSSI:  Révélations de Debordo sur Sidiki Diabaté: « J’empêchais qu’Arafat marche avec lui parce qu’il était dans des pratiques occultes »

Dois je rappeler aux uns et aux autres que le Ministre de la défense ne prend ses ordres qu’avec le chef suprême des armées qu’est le Président de la République ? Dois je rappeler aux uns et aux autres que celui qui a donné les ordres de mater la rébellion d’IB et sa tentative de coup d’État (Les vidéos là dessus sont bien là) au Ministre de la défense (Guillaume Soro) et au Ministre de l’intérieur (), c’est bel et bien le chef suprême des armées en la personne du Chef de l’État (Les vidéos sont là).

Celui qui a donné les ordres de mater la rébellion d’IB et sa tentative de coup d’État au Ministre de la défense (Guillaume Soro) et au Ministre de l’intérieur (Hamed Bakayoko), c’est bel et bien le chef suprême des armées en la personne du Chef de l’État

Celui qui a donc donné les ordres pour abattre IB, ce n’est pas Guillaume Soro.
IB était l’ami et le compagnon de lutte de Guillaume Soro. IB était également le bon petit de celui qui a donné les ordres pour l’abattre. Que pour une fois on ait le courage de dire la vérité même si elle est dure.

LIRE AUSSI:  Soro dit tout sur la mort de Tagro et fait des révélations sur des généraux de Gbagbo

Ceux qui utilisent la mort d’IB pour tenter de combattre Guillaume Soro n’ont pas souffert comme moi de sa mort car ils ne le connaissaient pas comme moi. Ils n’échangeaient ,ne plaisantaient pas avec lui comme moi. Ils ne l’ont pas supplié comme moi ,le jour de sa mort, de laisser tomber les armes. Ils n’ont pas fondu en larmes le jour de sa mort comme moi.

S’ils veulent donc utiliser sa mort pour tenter de faire mal à Guillaume Soro alors là, nous parlerons. Et nous sommes des sachants. Nous savons ce que IB pensait de ceux qui veulent aujourd’hui utiliser sa mort pour accabler Guillaume Soro.

LIRE AUSSI:  Konate Zié à Adjoumani: « tu es tellement rassasié que tu ne sais plus ce que dire, c’est à cette rébellion que tu veux t’attaquer ?« 

Dans tous les cas, Guillaume Soro dans son interview à donné une piste pour la recherche de la vérité. Et cette piste,c’est la justice. Qu’elle ouvre un dossier sur sa mort.
Mais qu’elle sache qu’elle ouvrira la boite de Pandore. Que Dieu nous garde !

Personnalités liées avec l’article