Marche catholique : « comment penser que dans un diocèse, il n’y a que des militants d’un seul bord politique, tout comme dans une mosquée ?

« Il n’y a pas que des militants d’un seul bord politique dans un diocèse, comme dans une mosquée ». Alors pourquoi interdire la marche des Catholiques ?

Les choses semblent plus claires. La marche priante des chrétiens n’a rien de subversive. Au contraire. Qui pourrait vraiment penser que dans un diocèse, il n’y a que des militants d’un seul bord politique ? Tout comme dans une mosquée et dans un temple ?

Les organisateurs de la manifestation ont précisé leur programme du 15 février 2020. Et si cela peut rassurer les uns et les autres, tant mieux.

1- Procession du très saint sacrement de la place de la République à la cathédrale.
2- Méditation du chapelet pendant la procession.
3- Arrêt a chacune des 7 stations pour la méditation de la passion du Christ.
4- La messe va clôturer l’activité.

LIRE AUSSI : Un prêtre après le message des évêques ivoiriens : « seul le diable peut être contre la paix »

Toutefois, le message que je t’ai laissé pour ton camarade demeure : à son retour au pays, demande lui de rencontrer les guides religieux. Quand ces hommes devant lesquels ou derrière lesquels nous prions, ces hommes de Dieu qui reçoivent nos confessions donnent de la voix, il faut les écouter. Et puis, il serait bien inspiré que les hauts dignitaires religieux eux-mêmes se rencontrent au plus vite. Pour passer le message de la sérénité à leurs fidèles respectifs.

LIRE AUSSI : Alpha Condé est-il prêt à conduire la Guinée au bord du précipice ?

J’ai un autre message pour ton camarade. Hon hon deh … Je suis le dialogue politique … Les gens-là sont d’accord pour le financement des candidats par l’argent public. Désaccords sur le parrainage et la caution (entre 20 millions et 200 millions).
Dis à ton camarade, si l’idée du financement des candidats passe, les candidatures à la présidence vont devenir des start-up dans sa main … Ce sera le nouveau business …

Je te parlais de l’offensive judiciaire en France du « Fils égaré » de ton camarade. Il a porté plainte contre le procureur de la République et trois autres personnes. J’ai demandé à un spécialiste en droit, d’expliquer la procédure pour nous, les nuls en droit. Peut-on poursuivre un procureur de la République ?

LIRE AUSSI : Adjoumani à l’Opposition : « sous le régime du Président Ouattara, il n’y aura pas de transition politique »

« Il y a un principe sacro saint en procédure pénale qui est que le ministre public est irresponsable. Ce qui signifie qu’on ne peut pas le poursuivre, ni en tant qu’entité, ni même ses membres, pour des actes de poursuite. Sauf à démontrer qu’il s’agit d’une erreur grave commise par le membre du ministère public (le procureur) et qui a causé un tort grave au mis en cause. Dans ce cas, la responsabilité du membre du ministère public est envisagée indépendamment de l’entité qu’il représente. »

Personnalités liées avec l’article