Meeting PDCI: « N’ayez pas peur, il n’y a rien » voici l’intégralité du discours de Guikahué

YECLO.com vous propos l’intégralité du discours du secrétaire exécutif du PDCI, Guikahué au meeting de son parti à le 19 octobre 2019.

Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des organisations internationales
Mesdames et Messieurs les Présidents et Représentants des Partis Politiques des Coalitions pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix (CDRP) et Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS)
Mesdames et Messieurs les Vice-Présidents du PDCI-RDA.
Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA
Mesdames et Messieurs les membres des Instances du Parti
Honorables Guides Religieux et Chefs Traditionnels
Mesdames et Messieurs
Chers Invités
Militantes et Militants du PDCI-RDA
Chers Amis de la Presse Nationale et Internationale.

Rassemblés sur cette emblématique place, Jean-Paul II, de Yamoussoukro, pour rendre, ce jour, un hommage appuyé au Président- Fondateur de notre grand Parti, le PDCI-RDA, parti bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne, j’ai l’agréable plaisir de vous saluer pour votre présence qui rehausse l’éclat de notre manifestation.

Monsieur le Président,

Lors du Bureau Politique du 27 juin 2019, vous nous avez instruit à l’effet d’exécuter sans délai, des diligences tant internes pour la remobilisation et la redynamisation du Parti, qu’externes pour la consolidation de notre coopération avec les Partis politiques de l’opposition, à travers la mise en place d’une plateforme non idéologique des Partis politiques et le renforcement des liens avec les plateformes partenaires.

LIRE AUSSI: France 24: les révélations de Soro sur l’assassinat de IB

Après quatre mois d’activités des membres de la Direction du Parti, des Délégués et de tous les responsables de base, nous voici, ce samedi 19 octobre 2019, à Yamoussoukro, pour vous présenter :
• la masse des valeureux militantes et militants du PDCI-RDA, revigorés et déterminés, accourus de tous les hameaux, villages et villes de Côte d’Ivoire ;
• les Présidents et représentants des Partis Politiques qui ont répondu à votre appel de la mise sur pied d’une plateforme non idéologique pour une Côte d’Ivoire réconciliée et rassemblée, la Coalition pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix (CDRP) ;
• le Président et les représentants des Partis politiques membres de la plateforme, Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS), plateforme avec laquelle, nous menons le combat d’une Commission électorale Indépendante () réformée et consensuelle.
Toutes les diligences que vous nous avez assignées ont été réalisées. On peut noter principalement :
• les actions judiciaires engagées pour le retrait du logo du PDCI-RDA de celui du parti unifié RHDP ;
• la signature de la charte de la plateforme non idéologique des partis politiques de l’opposition ivoirienne et des forces vives de la nation éprises de paix et d’équité, devant contribuer à la Réconciliation nationale et à la paix sociale, la « Coalition pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix » (CDRP) ;
• la mise en place du cadre de concertation élargie et la poursuite du combat pour la modification de la loi relative à la Commission Electorale Indépendante avec les Partis politiques de la plateforme EDS et les groupes Parlementaires de l’opposition.

Militantes et Militants
La force et la vigueur de notre grand Parti pour la lutte contre les complots, la tentative de modification de la constitution et la reconquête du pouvoir d’Etat en octobre 2020, passe par une mobilisation permanente du Parti, du sommet à la base, de toutes les structures spécialisées et opérationnelles pour la poursuite de la réalisation effective de toutes nos activités sur le terrain.
Cette mobilisation est plus que nécessaire car après l’échec cuisant de la liquidation de notre Parti en 2018, des actions de déstabilisation sont menées contre notre Parti par l’instrumentalisation de la justice ivoirienne.
Au nom de son indépendance, nous demandons au pouvoir judiciaire d’user de son autorité pour que le droit soit dit en toute impartialité et en toutes circonstances.
Ce sera ainsi faire œuvre de justice que soient annulées courageusement, les décisions iniques concernant :
, condamné à tort par contumace ;
NDRI, condamné sans délit constitué, à garder le silence et à ne pas participer à des activités publiques ;
, victime d’un complot et ;
, condamné pour délit d’opinion.
Nous devons, ensemble dénoncer et condamner les tueries de paisibles citoyens lors des élections locales d’octobre 2018, des événements de Beoumi, de la manifestation pacifique de soutien à Jacques MANGOUA, à Djebonoua et du jeune , à .

LIRE AUSSI: Bédié sans pitié pour Ouattara: l’intégralité de son discours du 27 juin 2019

Nous exigeons que des enquêtes crédibles soient diligentées pour retrouver, juger et condamner les auteurs de tous ces meurtres odieux

Mesdames et Messieurs,
Militantes et Militants.
Dans le déroulement de notre programme politique nous voici à une étape décisive avant le lancement de la préparation de la convention de désignation de notre candidat, à l’élection présidentielle d’octobre 2020, après ce grand regroupement.

Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, le légataire du testament politique et le dépositaire légitime de l’héritage du cerveau politique de premier ordre, FELIX HOUPHOUËT-BOIGNY

Aussi, ma joie est-elle indicible et le devoir, agréable pour moi de me tenir aux côtés et d’être le collaborateur d’un monument de la politique ivoirienne, du disciple valeureux, l’original et non la copie, l’héritier authentique de FELIX HOUPHOUËT-BOIGNY.
J’ai nommé Son Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, le légataire du testament politique et le dépositaire légitime de l’héritage du cerveau politique de premier ordre, FELIX HOUPHOUËT-BOIGNY, Père de la Nation Ivoirienne.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Mangoua en prison pour assécher les finances du PDCI ?

Pour nous, le Président Henri KONAN BEDIE, est une somme d’expériences ayant gravi tous les échelons : brillant étudiant, diplomate, ministre, élu local, parlementaire et Chef d’Etat.

Il fut celui qui inaugura les discours de clôture des congrès du PDCI-RDA, confiés aux jeunes. Il prit les rênes du parti, en 1994, à la suite du rappel à Dieu, du Président-Fondateur ; Felix HOUPHOUET-BOIGNY : il y a 25 ans.

Henri KONAN BEDIE est une personnalité qui occupe la scène politique nationale de 1959 à nos jours. Au service de la Côte d’Ivoire et du PDCI-RDA depuis 60 ans, il fut et demeure un acteur déterminant de notre histoire nationale.

Henri Konan BEDIE est une figure politique incontournable, comme en témoigne son parcours exceptionnel de haut cadre, technocrate accompli et d’homme politique averti. Syndicaliste estudiantin chevronné, il a toujours su prendre la défense de la cause de ses semblables.

En parcourant le livre de sa vie, Henri KONAN BEDIE est également un homme du pays rural, planteur et exploitant agricole, attaché à la terre. On ne le dit pas assez, il fut aussi un Président- paysan à l’instar de Felix HOUPHOUET-BOIGNY.

N’en déplaise à ses détracteurs, il faut dire haut et fort, que Henri KONAN BEDIE n’est pas un inconnu pour les générations d’Ivoiriens et que sa vie n’est pas une parenthèse dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. Si vous entendez parler de Chaîne PAC en Côte d’Ivoire, c’est Henri KONAN BÉDIÉ.

LIRE AUSSI: El hadj Sékou, imam de la grande mosquée de Yamoussoukro: « Bédié est le successeur d’Houphouët »

Homme de paix, Henri KONAN BEDIE, et ce malgré, un coup d’Etat qui mis malheureusement fin à son programme d’affranchissement de notre pays du poids de la dette et qui le conduisit à l’exil, revint, comme régénéré par l’adversité, pour reprendre sa place dans une Côte d’Ivoire, en proie à la guerre et aux crises successives résultant, chaque fois, de la rupture de la légalité constitutionnelle.

Homme de réconciliation vraie, Henri KONAN BEDIE, a su faire montre de sa fibre patriotique et de sa stature d’homme d’état, non seulement en participant à toutes les actions entreprises dans le cadre de la recherche de la paix, mais surtout en jouant un rôle déterminant de Marcoussis à Ouagadougou, en passant par Accra et Pretoria et en rendant visite à , en liberté conditionnelle, à Bruxelles.
Je voudrais vous rappeler qu’à Marcoussis quand il s’est agi d’élections anticipées c’est Henri KONAN BÉDIÉ qui a défendu Laurent GBAGBO pour qu’il achève son mandat.

N’ayez pas peur, il n’y a rien

Comme Felix HOUPHOUET-BOIGNY, dont il est le disciple, Henri KONAN BEDIE a lancé les Appels de Daoukro et d’Abidjan pour la stabilité de la Côte d’Ivoire, puis pour le rassemblement et la réconciliation Nationale.

LIRE AUSSI: Assoa Adou au RHDP: « Nous les attendons »

Militantes et Militants
Mesdames et Messieurs

Dans cette Côte d’Ivoire, en quête de consensus, de fraternité vraie, de réconciliation et où tout reste à faire, la présence de Henri KONAN BEDIE, homme d’Etat de stature internationale, homme généreux, homme de parole, sérieux, fiable et non menteur et de sacrifice est une raison d’espérer dans des lendemains meilleurs.

Alors, debout, mobilisons-nous, pour constituer une chaîne de solidarité agissante au tour de Henri KONAN BEDIE pour nous conduire vers des rivages meilleurs en 2020, car notre pays a plus besoin d’actions de développement que de complots.

N’ayez pas peur, il n’y a rien.
N’ayez pas peur, il n’y a rien
N’ayez pas peur, il n’y a rien

Je vous remercie.

Personnalités liées avec l’article