Mise au point d’Alain Donwahi : « Envisageons un autre cas de figure, pas de création du RHDP unifié le 26 janvier »

Alain-Richard Donwahi lors de l'installation de PDCI-Renaissance

Quel est l’objectif réel qui a présidé à la création par Daniel Kablan Duncan et les ministres issus du , de -Renaissance ? Le ministre Alain-Richard Donwahi donne une explication surprenante.

C’est sur Twitter que le ministre des Eaux et Forêts nouvellement réélu président du conseil régional de la Nawa sous la double bannière PDCI-RHDP, a reprécisé les objectifs du mouvement PDCI-Renaissance dont il est fondateur.

Sous un post où il se félicitait de la création du mouvement, un de ses followers lui a posé une question directe : « Peut être que je ne comprends pas bien votre position. Que je sache, le congrès du 26 janvier prochain va entraîner de facto une sorte de fusion-absorption de tous les partis jadis membres de ce groupement. Donc que deviendra votre mouvement après ce congrès ? »

A lire aussi. Mayo : Laure Baflan-Donwahi, épouse d’Alain Richard Donwahi et candidate PDCI

La réponse du ministre Donwahi a été, elle aussi directe : « Envisageons un autre cas de figure : pas de création du le 26 janvier et pas de fusion-absorption des partis. C’est possible par le dialogue et ça renforce notre idéal de paix pour le développement harmonieux de notre chère Côte d’Ivoire ».

Même si la réponse n’a pas convaincu son interlocuteur qui lui a rappelé que c’est « un double-jeu », la réponse d’ a eu le mérite de donner une autre lecture de l’objectif réel de la création du mouvement.

Nombreux sont ceux qui ont pensé qu’il était destiné à mettre la pression sur . Mais à la lecture de la clarification de Donwahi et surtout parce que Daniel Kablan Duncan, lors de la présentation du manifeste, n’a pas osé prononcer le nom de RHDP ; l’on est obligé d’envisager un autre objectif, celui de mettre plutôt la pression sur le président , afin qu’il ne franchisse pas le cap de la création d’un parti politique le 26 janvier 2019 qui consacrerait la fusion-absorption des partis et mouvements fondateurs.

Elvire Ahonon

Personnalités liées avec l’article