De quoi est mort Dezy Champion : le témoignage du directeur de l’hôpital de Bingerville

L’hôpital général de Bingerville
L’hôpital général de Bingerville

« Quand est arrivé à l’hôpital, il était déjà mort ». Le directeur de l’hôpital général de est formel. La suite de cette nuit tragique qui a coûté la vie à Guinon Désiré Claver , il la raconte, dans une vidéo, à nos confrères d’Abidjan.net. Retranscription.

Dezy Champion : une autopsie réalisée sur son corps, pour déterminer la cause de la mort

Son arrivée à l’hôpital

Quand la voiture qui conduisait Dezy Champion est arrivée à l’hôpital, le garçon de salle est allé voir ce qui se passe. Devant l’état du chanteur, il a couru appeler l’agent de santé. Dezy Champion a été retiré du véhicule puis installé dans un fauteuil avant d’être conduit dans le hall des urgences. C’est là que le constat a été fait par l’infirmier. Hélas, Dézy Champion était déjà mort.

La réaction de ses proches

L’infirmier a annoncé la triste nouvelle aux proches du chanteur qui l’accompagnaient et  leur à conseiller d’amener son corps à la morgue. Mais, ces derniers ont décidé d’appeler la police pour venir faire un constat. Les policiers sont arrivés vers 1h du matin et le constat d’usage a été fait. Un premier constat avait déjà été fait vers 00h38 mn par mes services. Mais comme il avait été réalisé par un infirmier, la commissaire de police m’a appelé vers 2h du matin pour que le constat soit refait par un médecin.

Sa prise en charge

Cette nuit-là, Dezy Champion n’a pas été pris en charge médicalement par mes services car il était déjà mort à son arrivée à l’hôpital. Un professeur d’université aurait été de garde ce jour-là, il n’aurait rien pu faire, car il était déjà mort.

Mais, ses proches ont insisté pour qu’un médecin viennent confirmer les dires de l’infirmier. Vers 2h 06 mn, j’ai appelé Dr Ekissi qui est venu sur les lieux, aux alentours de 2h30mn. Il a fait le même constat que l’infirmier et a annoncé à son tour la mort de Dezy Champion à ses parents.

Proposition d’évacuation

Il n’y a pas eu de billet d’évacuation, il n’y a pas eu de proposition d’évacuation. Il était déjà parti, hélas. Tout ce que l’équipe de garde a eu à faire a été de préserver son intimité. Ils l’ont mis dans un lit, exactement dans le lit n°05 et ils l’ont couvert d’un drap blanc. Voici donc, ce qui s’est passé à l’hôpital général de Bingerville.

Les causes de sa mort

Quand un malade arrive à l’hôpital et qu’il décède, on ne peut plus savoir de quoi il est mort. Il n’y a que l’autopsie seule qui puisse nous le montrer. Pour nous, il est mort d’une cause indéterminée. Cette cause sera déterminée par l’autopsie.

Nous n’avons pas eu à prendre ses constantes, nous n’avons pas eu à faire des examens, des bilans, de radio, d’analyses sanguines et autres pour savoir la cause. Nous n’avons pas pratiqué un quelconque acte médical sur Dezy Champion. Donc, nous ne savons vraiment pas de quoi il est décédé.

A lire aussi :

Mort de Dezy Champion par « manque de soins » : Une intox signée François Kency et Yves Armand de Bordeaux (ASK)

Personnalités liées avec l’article