« Notre vision n’est pas Gbagbo » : Assoa Adou répond à Simone

Rentré le mardi 10 décembre après plus de 10 jours aux côtés de Laurent Gbagbo à Bruxelles, Assoa Adou, s’est prononcé sur la dernière sortie de Simone.

« Je pense que vous ne devriez pas aller sur les réseaux sociaux raconter des choses. Ce n’est pas bon pour nous et ce n’est pas bon pour le pays. Un militant, tu es pondéré, tu es respectueux, tu vois l’essentiel du pays », a déclaré Assoa Adou.

LIRE AUSSI: VIDÉO : Meeting RHDP à Yamoussoukro, des militants en colère « on veut nos 1 000 francs, on va pas voter »

Avant de poursuivre : « Nous sommes dans les derniers moments de sa prise en otage. Mais, grâce à vous, il viendra nous retrouver pour que nous arrivions à conclure le travail que vous êtes en train de faire. […] Il vous encourage à continuer le même combat parce que la victoire est proche » a-t-il dit. A la question de savoir si le fondateur du FPI a donné des consignes aux militants, Assoa Adou a souligné que les « consignes sont d’abord pour la direction du parti » qui, sans doute, se réunira avant de les rendre publiques.

LIRE AUSSI: Hanny Tchelley à Demba Traoré: « Simone a tout donné à un homme, Laurent Gbagbo, à un parti, le FPI »

Il faut rappeler que le 30 novembre 2019, à Yopougon, Simone Gbagbo, au cours d’une rencontre des femmes du FPI a déclaré : « nous devons suivre Laurent Gbagbo parce que nous partageons sa vision et non pour des raisons personnelles, car celles-ci sont fragiles. Dans le combat que nous menons, Gbagbo Laurent doit être le centre de nos revendications, parce qu’il est la tête qui nous représente. […] S’il n’est pas là, notre vision est tuée. Mais notre vision, ce n’est pas Gbagbo Laurent. Notre vision, c’est la Côte d’Ivoire nouvelle. Le jour où Gbagbo Laurent ne sera plus là, notre vision ne doit pas mourir », une déclaration qui a suscité une polémique chez les « Gbagbo Ou Rien ».

Personnalités liées avec l’article