Ouattara aurait-il vraiment peur de Soro ?

Ouattara aurait-il peur de Guillaume Soro ? Se demande Abel Naki, leader du Cri Panafricain après le mandat d’arrêt lancé contre le président de GSP.

J’étais ce matin au siège de GPS du président Guillaume Soro, invité par nos alliés de la plate-forme CDRP, le RACI et le MVCI pour la mise en place de l’accueil au président Guillaume Soro.

Après plusieurs heures d’attente, il nous a finalement été donné de savoir que M. Guillaume Soro ne pouvait pas atterrir. Après une concertation avec le comité d’organisation de l’accueil, nous avons décidé de rallier nos différents états majors.

LIRE AUSSI: Mandat d’arrêt contre Soro : un signe de nervosité du pouvoir à Abidjan ?

Pendant que nous sortions du siège, nous apercevions les forces de l’ordre qui stationnait à proximité du siège. Quelques temps après, les réseaux sociaux nous informaient de l’arrestation des proches du président Soro dont M. Sekongo Félicien, le ministre Alain Lobognon, les honorables Kanidji Soro, Koné Theffour et de M. Souleymane Kamagaté dit Soul To Soul.

LIRE AUSSI: Gnamien Konan à Ouattara: « un pays où l’éducation est mauvaise son Président est mauvais »

Il nous reviens aussi qu’un mandat d’arrêt aurait été lancé contre Guillaume Soro.
Face à tout ce qui précède, je voudrais exprimer ici mon indignation face à cette attitude moyenâgeuse du régime totalitaire de monsieur Dramane Ouattara.

Par ce comportement, Ouattara nous démontre que son adversaire le plus redoutable reste et demeure l’ex président de l’assemblée nationale, M. Guillaume Soro.

Personnalités liées avec l’article