Paris : 48 heures de garde à vue pour les 2 activistes pro-Gbagbo accusés de tentative de vol de valise

Naomie V Tiede et Marcus, les activistes pro-Gbagbo en garde à vue

48 heures après leurs arrestation, et Marcus, les deux activistes arrêtés après des incidents devant le domicile parisien d’, restaient en garde à vue, au commissariat du 16è arrondissement de Paris.

Naomie V. Tiédé et Marcus risquent gros. Ils sont poursuivis pour tentative de vol et d’agressions physiques. Une plainte a été déposée contre eux par un fonctionnaire de l’ambassade de Côte d’Ivoire en France. Dimanche, ils avaient filmé l’incident qui devrait aboutir à leur interpellation.

En effet, les deux activistes, en compagnie d’une troisième, s’étaient rendus à la rue Victor Hugo, dans le 16è arrondissement et en face, de l’immeuble abritant la résidence parisienne du président Alassane Ouattara, ils avaient fait du tapage, en dénonçant des relations franco-ivoiriennes. Ce qui apparaissait comme une simple manifestation de colère a vite pris une autre tournure, quand Marcus a tenté d’arracher une valise des mains du responsable du protocole de l’ambassade qui faisait des chargements dans une fourgonnette. La suite est connue.

A lire aussi : « Aujourd’hui, l’Ivoirité n’est plus utilisée par les pro-Bédié et pro-Gbagbo, mais par les pro-Ouattara » (Mamadou Traoré)

Interpellés, alors que la troisième manifestante a réussi à s’échapper, Naomie V. Tiédé et Marcus, des activistes réputés dans le milieu des patriotes pro-Gbagbo de Paris, pourraient être présentés devant un juge d’instruction ce mercredi 20 février 2019. Ce mardi, un petit groupe d’activistes leur a apporté son soutien devant le commissariat, situé dans le 16è Arrondissement de Paris, au 45 rue de la Faisanderie.

« C’est bien beau les posts sur Facebook pour réclamer leur libération, mais ce dont les camarades ont besoin actuellement, c’est d’un avocat qui puisse défendre leur cause. Jusque-là, ils sont livrés à eux-mêmes entre les mains de la police française et ils risquent d’être déférés devant le parquet », a confié à Ivoiresoir.net, un proche de Naomie V. Tiédé.

Emmanuel Gautier