Plateau : Des partisans de Sawegnon évoquent l’inéligibilité du candidat du PDCI

Serge Gustave Sanogo
Serge Gustave Sanogo

Le mouvement de la jeunesse active de Côte d’Ivoire () a animé une conférence de presse ce jeudi 27 septembre 2018 à la maison de la presse d’Abidjan-Plateau. Ils évoquent l’inéligibilité de .

Le mouvement a dénoncé l’inéligibilité de Jacques Ehouo, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Selon président du MOJACI, Jacques Ehouo, est l’associé unique et gérant de la société Négoce Communication (), société, qui a en charge la gestion, l’exploitation des espaces et des emplacements de la commune du Plateau utilisés à des fins publicitaires, aussi le recouvrement sur le territoire de ladite commune des taxes relatives à l’occupation du domaine public et à la publicité.

A lire aussi : Probable candidat PDCI au Plateau : Le député Ehouo voit sa gérante convoquée par la police

Pour lui, Jacques Ehouo est par ce fait entrepreneur des services municipaux, alors que l’article 141 du code électoral est clair : « Sont inéligibles, les entrepreneurs des services municipaux. Par conséquent, il ne peut être éligible aux élections municipales au niveau de la commune du plateau comme la stipule la jurisprudence ». Poursuivant, Serge Gustave Sanogo a dénoncé les conditions d’attribution du contrat de l’entreprise de Jacques Ehouo avec la mairie du plateau.

« L’entreprise a été créée le 12 mai 2005 alors que le protocole d’accord avec la mairie du Plateau lui a été concédé un an avant, c’est-à-dire en février 2004. Il se raconte d’ailleurs que c’est son neveu. Nous voulons que les populations du Plateau ne se trompent pas le 13 octobre 2018 », a-t-il lâché.

Interrogé sur le caractère inopportun de sa démarche en tant que président d’association, le conférencier a répondu : « Il ne faut pas reconduire l’ancien système. Nous avons les preuves que la mairie du Plateau était aux mains d’une mafia. Voter Jacques Ehouo, c’est donc reconduire la mafia Bendjo ».

Notons que , candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et pour la paix (RHDP) au cours d’une conférence de presse le 26 septembre 2018 a dénoncé les mêmes faits. Selon un document de la police, dont Ivoiresoir.net a reçu copie en août passé, la gérante de l’entreprise Neg-Com fondée par Jacques Ehouo, a été invitée à se présenter à la police économique et financière d’Abidjan.

Elle devait s’expliquer sur un chiffre d’affaires de 4 milliards FCFA de son entreprise spécialisée dans la publicité et qui est en relation d’affaires avec la mairie du Plateau. Convocation jugée indécente par certains proches de Bendjo qui trouvaient en cela une stratégie du ‘’Tout sauf Bendjo and Co’’. D’autant que suite à son élection en qualité de député du Plateau, Ehouo avait quitté la direction de l’entreprise.

Roxane Ouattara

Fabrice Sawegnon : L’incroyable interview qui dévoile son arrogance et son mépris

Personnalités liées avec l’article