Régions du N’Zi et de la Marahoué : Qui sont ces 2 élus qui ont remis leur victoire à Bédié ?

Lataille-Bi Zephirin
Lataille-Bi Zephirin

Les élections municipales du 13 octobre 2018 ont enregistré 684 listes issues des formations politiques du RHDP, du , du FPI et de listes indépendantes. Le RHDP, à l’issue du scrutin, sort avec 92 mairies. Les Indépendants ont remporté 56 mairies et le PDCI 50 mairies. Le FPI, quant à lui, a remporté une région et deux mairies. On observe donc une percée des candidats indépendants pendant ces élections.

Les tractations lors des municipales se sont poursuivies et se poursuivent encore. C’est ainsi que certains indépendants ont décidé de changer de fusil d’épaule. Pour l’instant, deux d’entre eux ont répondu à l’appel du PDCI-RDA. Ils ont décidé d’intégrer la formation politique présidée par le sphinx de , , si on s’en tient aux déclarations de Maurice Kakou Guikahué, non confirmées par les concernés. Il s’agit, tout d’abord, du candidat indépendant Koffi N’Guessan dit , élu à la tête du conseil régional dans la , avec 51.21% des suffrages exprimés.

Pour le délégué PDCI de 1, son seul objectif est d’améliorer les conditions de vie de ses concitoyens et de redonner à l’ancienne boucle du cacao, une fière allure. À réduire la pauvreté dans le N’zi au cours des cinq prochaines années, «Lataille vient pour donner envie de vivre (…) pour que dans cinq ans le niveau de pauvreté puisse baisser dans la région du N’zi», promettait Koffi N’Guessan, soulignant que cela passe par la mise en œuvre d’un programme bien élaboré.

A lire aussi : Bédié ne lâche rien : « Notre objectif majeur est la reconquête du pouvoir en 2020 »

Bien que ex-conseiller régional, Lataille se montrait critique à l’égard de l’équipe sortante conduite par Bernard N’Guessan Koffi, candidat malheureux du RHDP. A Lataille, il faut ajouter de Zanfla Zuénoula alias ‘’5 Z’’, notoirement connus comme cadres du PDCI-RDA. Par manque de consensus à l’issue des consultations, entre les candidats, Zéphirin Zahoury Zamblé Bi et étaient restés sur leurs positions malgré le retrait du candidat sortant, le président du Conseil régional, .

Le candidat indépendant aux élections régionales dans la , Zephirin Zaoury Zamblé Bi, au regard de la qualité des personnes qui composent sa liste, se disait assuré de sa victoire au soir du 13 octobre. « Je me demande comment nous pouvons échouer avec tous ces éminents cadres. Je suis assuré qu’au soir du 13 octobre, notre liste ‘Union pour le développement de la ’ triomphera », indiquait-il, à l’occasion de son premier meeting tenu dimanche 30 septembre à Bouaflé.

Zephirin Zaoury Zamblé Bi a été élu à la tête du conseil régional de la Marahoué, avec 38,09% des suffrages exprimés. Il fut le président de la mutuelle de développement de Manfla (MUDEMA) en 2012. Pour lui les cadres doivent unir leurs forces et mutualiser leurs ressources pour le rayonnement de leur région en engageant de grands chantiers de développement. Le parti d’Henri Konan Bédié, sorti des élections continue d’attirer des Ivoiriens. Il faut noter que d’autres ralliements, et non des moindres, ne sont pas à exclure. Attendons de voir.

Karina Fofana

Nouveau maire PDCI de Tortya : Quand le sac ouvert de Gon trahit Blaise Kinapinan Coulibaly

Personnalités liées avec l’article