Sassandra : Le Japon octroie un don supplémentaire de 1,516 milliard FCFA pour la construction du débarcadère

Le Gouvernement japonais, à travers l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (), a octroyé un don supplémentaire d’un montant de 268 millions de Yen, soit environ 1,516 milliard de FCFA à la Côte d’Ivoire.

Ce don vise le financement du projet d’aménagement du site du débarcadère et de construction du marché central pour le développement de la zone commerciale de la commune de (Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire). Le Ministre de l’Economie et des Finances, , a procédé, avec le Représentant Résident de la JICA, , à la signature de l’Avenant à l’Accord de ce don relatif audit projet, ce vendredi 19 octobre, à la salle Kabéruka de l’immeuble Sciam, Plateau.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Le projet de budget 2019 s’élève à 7 334 milliards FCFA

« Il est utile de rappeler à cet égard que le montant initialement alloué au projet pour la prise en charge des études et des travaux, s’élevait à 2,717 milliards de Yen, soit environ 15,372 milliards de Fcfa », a rappelé le Ministre Adama Koné. Toutefois, a-t-il confié, face aux difficultés majeures liées notamment, à l’exploitation du site de construction du marché qui sont apparues au démarrage des travaux, le Japon à la demande du Gouvernement ivoirien, a décidé d’accorder au projet une enveloppe additionnelle de 1,516 milliard FCFA afin de rendre le site du marché viable le plus rapidement possible.

« Ce qui porte à 2,985 milliards de Yen, soit environ 16,888 milliards FCFA le montant global dégagé par le Japon pour le financement de cet important projet », a-t-il fait savoir. Ainsi, le Ministre Adama Koné, souhaite que tout soit mis en œuvre afin que les conséquences de ces difficultés sur la durée du projet, dont la fin des travaux était prévue pour décembre 2020, soient les moindres possibles.

« Ce don complémentaire constitue donc une exception des exceptions de la modalité de coopération japonaise grâce à la meilleure compréhension des contribuables japonais « 

Avant de rassurer que le Ministère de l’Economie et des Finances ne ménagera aucun effort en vue de faciliter les procédures de décaissements. « Grâce à cette signature, je suis convaincu que les travaux restants seront davantage accélérés pour que le marché central soit mis en service comme il faut, avant mars 2019. (…) Ce don complémentaire constitue donc une exception des exceptions de la modalité de coopération japonaise grâce à la meilleure compréhension des contribuables japonais », a indiqué M. IImura Tsutomu.

Poursuivant, il a souligné que le projet a pour objectifs entre autres d’exploiter davantage des ressources halieutiques pêchées avec plus de valeur ajoutée en faveur des pêcheurs artisanaux, de développer la zone marquée comme centre commercial régional au profit des habitants aux alentours et d’améliorer le cadre de vie de la population pour lutter contre la pauvreté. Les travaux de démarrage du projet ont débuté en mars 2017.

Coopération ivoiro-française : La France au secours de l’Enseignement supérieur Ivoirien

 

Personnalités liées avec l’article