Sécurité sociale : le gouvernement ivoirien met en place l’assurance chômage

Adama Kamara, ministre ivoirien de l’Emploi et de la Protection sociale
Adama Kamara, ministre ivoirien de l’Emploi et de la Protection sociale © Crédit Photo DR

Le ministre Adama Kamara a annoncé la mise en place cette année en Côte d'Ivoire de l'assurance chômage.

Ces mesures visent à renforcer la protection sociale des travailleurs et à leur offrir une meilleure sécurité en cas de perte d'emploi, de difficultés de logement ou de départ à la retraite.

Adama Kamara a également annoncé l'initiation d'un projet de loi de financement de la sécurité sociale. Ce projet permettra de lutter contre la fraude, d'améliorer l'accès aux prestations sociales et de garantir une meilleure gestion des finances publiques.

Le ministre a par ailleurs rappelé les efforts du gouvernement en matière de lutte contre la fraude, notamment la création de la Haute Autorité de la bonne gouvernance (HABG) et de la plateforme de signalement des actes de corruption SPACIA.

Un séminaire pour partager les bonnes pratiques

Un séminaire technique sur la prévention de la fraude, la conformité et le recouvrement des cotisations s'est tenu à Abidjan du 22 au 23 mai 2024. Ce séminaire a été l'occasion pour les Institutions de prévoyance sociale de partager leurs bonnes pratiques et outils en matière de lutte contre la fraude et d'amélioration du recouvrement des cotisations.

La rédaction vous conseille

Les annonces du ministre Adama Kamara et la tenue de ce séminaire témoignent de l'engagement fort du gouvernement ivoirien à renforcer la protection sociale des travailleurs et à leur offrir un système de sécurité sociale plus performant.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Colombe Blanche

Père Marius Hervé Djadji

Affaire un Ébrié succède à un autre Ébrié à la tête de l’Eglise d’Abidjan : Réponse du Père Djadji à Jean-Claude Djereke

Dadis Camara lors du procès du massacre de 2009 en Guinée

Procès du massacre de 2009 en Guinée: début des réquisitions, ce que risque Dadis Camara