Séguéla : il prend de 24 mois de prison pour escroquerie de parents de malades

Diakité Souleymane a été condamné à 24 mois de prison à Séguéla pour un délit d’escroquerie portant sur la somme de 24 000 FCFA.

Le sieur Diakité Souleymane et son acolyte, en fuite, avaient pris pour cible des parents accompagnant des malades au centre hospitalier régional (CHR) de Séguéla en leur faisant croire qu’ils pouvaient leur procurer des médicaments à moindre coût, une fois en possession de l’ordonnance délivrée par les agents de santé.

Ainsi, il reçoit la somme de 24 000 FCFA des parents d’un malade qui ont désigné l’un des leurs pour le suivre afin de récupérer les médicaments qu’il dit être dans un bureau vers la sortie du CHR.

LIRE AUSSI : Cocody : un gang de 4 voleuses, dont une enceinte, activement recherché

Après avoir demandé à son « ange gardien » de l’attendre dans un endroit, Diakité Souleymane rejoint son acolyte à moto posté un peu plus loin et les deux sortent en trombe du centre hospitalier.

Manque de pot pour le scélérat, il est appréhendé quelques jours plus tard en ville par ses victimes qui l’ont conduit au commissariat de police qui l’a déféré devant les tribunaux pour répondre de son acte.

LIRE AUSSI : Oumé : il tue son père pour une dette de 61 000 FCFA

A la barre, malgré ses dénégations, Diakité Souleymane, reconnu formellement par ses victimes, a été condamné à une peine de privation de liberté et à 100 000 FCFA d’amende.

Dans la même période, des parents de malades dans les services du CHR de Séguéla ont subi des cas similaires d’escroquerie portant sur un montant de près de 75 000 FCFA, a-t-on signalé.

Personnalités liées avec l’article